McLaren : Revenir aux moteurs bruyants ne fera pas fuir les sponsors

Selon Zak Brown, PDG de McLaren, un retour aux moteurs bruyants en 2025 ne sera pas mal perçu par les sponsors, tant que la F1 parviendra à remplir ses objectifs en matière d'écologie.

McLaren : Revenir aux moteurs bruyants ne fera pas fuir les sponsors

La saison 2022 marquera le début d'une nouvelle ère pour la Formule 1 avec l'introduction d'un nouveau Règlement Technique. L'effet de ces règles sur le look des monoplaces a été officiellement présenté à Silverstone. Les monoplaces auront des formes futuristes, exploiteront davantage l'effet de sol et seront pratiquement dépourvues de déflecteurs afin d'augmenter les opportunités de dépassement.

À peine trois ans plus tard, la F1 introduira également une toute nouvelle génération de groupes propulseurs. Ainsi, plusieurs acteurs du championnat ont recommandé à la FIA de ne pas répéter les mêmes erreurs qu'en 2014, saison d'introduction de la génération actuelle. Chers à exploiter, mal promus, peu bruyants, les groupes propulseurs d'aujourd'hui sont hautement impopulaires chez les fans.

Selon Christian Horner, directeur de Red Bull, l'utilisation de carburants écologiques devrait corriger le dernier problème évoqué. De son côté, Toto Wolff, à la tête de l'effort F1 de Mercedes, a estimé qu'un moteur plus bruyant "serait en total décalage avec la direction empruntée par le monde et rebuterait tous les partenaires commerciaux de la F1".

Lire aussi :

Deux points de vue opposés, donc. Zak Brown, PDG de McLaren, a aussi été convié à réagir sur le brûlant sujet du futur moteur F1. Et bien que sa structure utilise des blocs Mercedes, l'Américain s'est rangé du côté de Red Bull : selon lui, les sponsors ne seront pas effrayés par un moteur au cri strident tant que la F1 fera preuve d'une conscience écologique.

"Tout d'abord, je pense qu'il est plus important que Formule 1 soit plus soucieuse de l'environnement", a-t-il expliqué. "Nous pouvons y parvenir de différentes manières et, tant que la Formule 1 est écologique, je ne pense pas que les sponsors s'en inquiètent. Qu'il s'agisse d'un moteur à combustion interne avec des carburants écologiques, d'un moteur électrique ou hybride, l'important est que la Formule 1 soit à la pointe de la technologie et que la durabilité soit d'une importance capitale pour le championnat et pour la planète."

Brown a estimé que les commentaires de Wolff étaient avant tout influencés par le positionnement de la marque Mercedes. Selon lui, les intérêts d'une écurie soutenue par un grand constructeur automobile sont très différents de ceux d'une structure indépendante.

"Ce que vous avez entendu était le point de vue d'un constructeur souhaitant que la durabilité soit cohérente avec la leur sur le marché", a poursuivi le PDG de McLaren. "Je pense donc que l'écologie est importante pour les partenaires et qu'ils sont moins préoccupés par les moyens utilisés pour que le championnat soit plus respectueux de l'environnement. Je pense que les constructeurs souhaitent que la technologie soit cohérente avec le marché, ce qui est compréhensible."

"Il y a donc deux opinions différentes. Je ne pense pas que les partenaires commerciaux et les fans s'offusqueront [si le virage écologique de la F1 diffère de celui de l'industrie automobile]. Mais nous ne devons pas ignorer l'avis des constructeurs parce qu'ils contribuent énormément au championnat et nous avons besoin d'eux. Je pense que Christian a répondu avec son point de vue, et Toto avec le sien également. Je ne pense pas que l'un ou l'autre ait raison ou tort. Mais je pense que leurs deux solutions satisferont le monde des affaires."

Avec Jonathan Noble

partages
commentaires
"Désespéré" et sous pression, Mercedes a évité le fiasco à Silverstone

Article précédent

"Désespéré" et sous pression, Mercedes a évité le fiasco à Silverstone

Article suivant

Seidl : Norris peut viser la troisième place du championnat

Seidl : Norris peut viser la troisième place du championnat
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Formule 1
24 sept. 2021
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021