Avis de vent contraire pour McLaren au Mugello

Rentrés dans le rang lors des qualifications du Grand Prix de Toscane, les pilotes McLaren déplorent la trop grande sensibilité au vent de leur monoplace.

Avis de vent contraire pour McLaren au Mugello

Très en verve le week-end dernier à Monza, les McLaren apparaissent bien plus en retrait sur le Mugello. Lors des qualifications du Grand Prix de Toscane, samedi après-midi, Lando Norris a même été éliminé en Q2 tandis que son coéquipier Carlos Sainz n'a pu faire mieux que neuvième après son passage en Q3. Les deux pilotes restent bien placés pour marquer des points, mais le niveau de performance est en baisse au point que l'Espagnol parle d'une "mauvaise surprise". Il estime que la MCL35 demeure très dépendante du type de tracé sur lequel elle évolue, et au Mugello, les rafales de vent sont devenues l'ennemi public numéro un de l'écurie britannique.

Lire aussi :

"Ce n'est pas la dernière fois que nous verrons ce genre de différences de performances entre les écuries d'un circuit à l'autre", avance Sainz. "Sur le papier, nous pensions que ce circuit serait bon pour nous. Avant le week-end, nous pensions que ces virages allaient nous convenir, mais le milieu de grille vous réserve toujours des surprises. Et c'est une mauvaise surprise. Mais nous sommes restés concentrés et nous avons réussi à beaucoup améliorer la voiture avant les qualifications. Nous devons donc aussi être satisfaits et fiers de ne pas avoir trop perdu la tête."

"C'est la même chose depuis mon arrivée chez McLaren en 2019 : notre voiture est très sensible au vent de dos dans les virages. Et elle est très bonne quand il y a du vent de face. Il y a deux aspects à ça. Quand on est dans l'aspiration, il y a beaucoup plus de vent de dos, il y en a dans chaque virage. C'est pourquoi dans des endroits comme Monza, nous essayions de ne pas aller dans l'aspiration de nos concurrents. Nous avons découvert que ça générait du vent arrière sur notre voiture et nous n'aimons pas la manière dont elle y réagit. C'est quelque chose que nous analysons, que nous tentons d'améliorer et de comprendre. Pourquoi ces effets apparaissent-ils et pourquoi en souffrons-nous davantage ? L'aspiration entraîne du vent arrière, et nous ne sommes pas bons avec le vent de dos, comme nous l'avons vu au Mugello dans beaucoup des virages du premier et du deuxième secteur."

Lando Norris, McLaren MCL35

La monoplace orange semble cumuler les mauvais points sur le tracé toscan, car Lando Norris estime également que l'asphalte du Mugello explique partiellement les difficultés rencontrées tout au long du week-end. "Il y a le vent et le tarmac", estime le Britannique. "Je pense qu'il y a ces deux facteurs. Principalement le vent, ce n'est pas l'un de nos points forts, c'est même une de nos faiblesses, et il y en a eu ces deux derniers jours. C'est probablement l'un des plus gros facteurs dans nos difficultés et dans nos erreurs."

La problématique de la sensibilité au vent est confirmée par Andreas Seidl. "C'est clairement quelque chose dont nous sommes conscients en ce qui concerne les faiblesses de notre voiture depuis l'an dernier, comme Carlos l'a dit", précise le directeur de McLaren. "Et c'est quelque chose sur quoi James [Key] et le département aéro redoublent d'efforts, tout simplement en essayant de réduire la sensibilité via des développements continus que nous apportons sur la monoplace."

partages
commentaires
Duels en qualifications : le point après le GP de Toscane
Article précédent

Duels en qualifications : le point après le GP de Toscane

Article suivant

Ticket d'entrée à 200 M$ : le gage de sérieux d'une nouvelle équipe ?

Ticket d'entrée à 200 M$ : le gage de sérieux d'une nouvelle équipe ?
Charger les commentaires
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021
Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda Prime

Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda

Max Verstappen trouve les pénalités moteur "illogiques", toutefois elles sont en vigueur depuis désormais quatre saisons et ont en grande partie été façonnées par les difficultés rencontrées par Honda au moment de son retour en F1. Retour sur l'évolution récente des sanctions concernant les unités de puissance.

Formule 1
20 nov. 2021
L'influence croissante de la F1 au Moyen-Orient Prime

L'influence croissante de la F1 au Moyen-Orient

L'expansion de la Formule 1 vers de nouveaux territoires n'a pas forcément été accueillie positivement, mais le Moyen-Orient et l'Afrique représentent de nouvelles régions importantes pour le sport automobile. Et les bienfaits commencent déjà à se faire ressentir.

Formule 1
19 nov. 2021