McLaren souhaite une clarification du r?glement

La cour d'appel internationale de la FIA se réunira demain à Londres pour évaluer l'appel posé par McLaren à l'issue du Grand Prix du Brésil

La cour d'appel internationale de la FIA se réunira demain à Londres pour évaluer l'appel posé par McLaren à l'issue du Grand Prix du Brésil.

Les températures des échantillons de carburant prélevés sur les BMW et Williams n'étaient pas conformes au règlement, mais les commissaires brésiliens ont choisi de ne pas déclasser ces écuries.

Par conséquent, l'équipe de Ron Dennis a porté réclamation et en cas de disqualification de Kubica, Heidfeld et Rosberg, la couronne mondiale pourrait revenir à Hamilton. Si ce cas de figure se présentait, l'image de ce sport en prendrait encore un coup.

"Je pense que c'est très improbable que cela arrive. Nous connaissons le nom du champion du monde 2007," estime Damon Hill, sacré en 1996 au volant d'une Williams.

Bernie Ecclestone espère également que le titre ne se jouera pas sur tapis vert : "Je ne pense pas que les supporters de F1 aimeraient que le championnat se joue sur une histoire de température d'essence, qui ne peut d'ailleurs pas être mesurée précisément. Si certains considèrent que c'est la meilleure chose à faire pour la F1, alors je songerai sérieusement à me retirer."

Dans le clan McLaren, Martin Whitmarsh aimerait "une clarification du raisonnement qui est à la base de la décision prise par les commissaires de la FIA lors du Grand Prix du Brésil 2007. Nous considérons que cette explication est essentielle, aussi bien pour nous que pour nos adversaires."

"Cela permettra à toutes les écuries de disputer la saison 2008 de Formule 1 en étant en parfaite harmonie avec les règlements liés aux températures d'essence."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Damon Hill , Bernie Ecclestone , Martin Whitmarsh
Équipes McLaren , Williams
Type d'article Actualités