McLaren, un géant qui sommeille

McLaren a réalisé des progrès visibles lors de la dernière manche de la saison, en Allemagne, faisant entrer ses deux pilotes dans les points pour la première fois depuis le GP d’Espagne, et enregistrant tout simplement, avec 12 points, son...

McLaren a réalisé des progrès visibles lors de la dernière manche de la saison, en Allemagne, faisant entrer ses deux pilotes dans les points pour la première fois depuis le GP d’Espagne, et enregistrant tout simplement, avec 12 points, son meilleur score combiné de la saison.

Comme certains teams tels que Lotus ou Force India, McLaren ne rencontrait pas de problèmes particuliers avec les gommes en début de saison, du point de vue de la dégradation. Le manque de rythme de McLaren provient plus cette saison d’une philosophie de design radicale, différente des concepts des années passées, et comprise sur le tard, à l’image de Ferrari avec sa monoplace 2012. L’exploitation des pneus pourrait bien sûr être optimisée, mais la chaleur et les circuits demandeurs à l’égard du train arrière en termes de traction (comme Budapest) ne sont pas des Talons d’Achille comme chez Mercedes, et dans une moindre mesure, Red Bull.

L’équipe dispose des ressources pour maintenir le cap, à défaut de reprendre du terrain sur les top teams, dont les Gris ne font plus partie mathématiquement cette saison. La bataille de McLaren se joue en effet désormais contre Force India, et déjà face à tout le reste du plateau, l’attention se concentrant désormais assez clairement sur le programme de conception et d’intégration 2014, annonçant une micro-révolution technique.

D’une certaine façon, la décision de tourner les efforts vers l’an prochain plus tôt dans la saison fut plus facile à prendre que chez d’autres, plus de 100 unités séparant McLaren de Lotus, 4ème .

A Silverstone, McLaren a semblé capable de réaliser des relais réguliers sur la longueur, confirmant la bonne impression laissée au Nürburgring. Avec encore 10 points à reprendre pour se hisser au niveau de Force India, l’équipe ne peut réellement espérer mieux que la 5ème place du championnat en fin de saison, mais devra quoi qu’il en soit surveiller de près l’autre équipe motorisée par Mercedes ainsi que Toro Rosso, qui peine pour l’heure à concrétiser un rythme toujours plus convaincant.

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes McLaren , Toro Rosso , Mercedes , Force India , Ferrari
Type d'article Actualités