Formule 1
12 mars
-
15 mars
EL1 dans
15 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
23 jours
02 avr.
-
05 avr.
EL1 dans
37 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
72 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
85 jours
04 juin
-
07 juin
EL1 dans
100 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
107 jours
25 juin
-
28 juin
EL1 dans
121 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
128 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
142 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
156 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
184 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
191 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
205 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
212 jours
08 oct.
-
11 oct.
EL1 dans
225 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
240 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
247 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
261 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
275 jours

La McLaren à moteur V8 a rappelé à Alonso le son qui "manque" à la F1

partages
commentaires
La McLaren à moteur V8 a rappelé à Alonso le son qui "manque" à la F1
Par :
2 déc. 2018 à 14:00

L'échange de voiture entre Fernando Alonso et Jimmie Johnson a rappelé les moteurs V8 au bon souvenir du double Champion du monde, qui n'apprécie manifestement pas la sonorité des V6 turbo hybrides.

Fernando Alonso, McLaren
Jimmie Johnson
Fernando Alonso, McLaren
Le nom de Jimmie Johnson sur la McLaren
Fernando Alonso, McLaren
Jimmie Johnson dans la McLaren, Fernando Alonso prend une photo

Lors d'un événement prévu de longue date, Fernando Alonso et Jimmie Johnson se sont essayés lundi dernier à ce qui était pour eux une nouvelle discipline. Alonso a testé la Chevrolet du septuple Champion de NASCAR, tandis que Johnson a pris le volant de la McLaren MP4-28 de 2013.

Lire aussi :

Avant toute chose, chacun des deux pilotes a effectué un court shakedown avec le bolide qui lui est familier. Alonso a ainsi pu brièvement redécouvrir les Formule 1 à moteur V8, lui qui n'était toutefois pas chez McLaren à l'époque, puisqu'il courait alors pour la Scuderia Ferrari.

"Ce n'était pas prévu, à vrai dire", commentait l'Espagnol au sujet de ce shakedown avec la MP4-28. "J'étais censé ne piloter que l'autre voiture, mais cela avait du sens de faire le tour d'installation pour m'assurer que la voiture allait bien. Je me suis retrouvé dans le cockpit à 11h ce matin après avoir pris ma retraite hier. C'était très fun, même si de l'intérieur, le bruit n'est pas si différent des voitures que nous pilotons désormais. Mais même de l'extérieur, c'était quelque chose de très, très spécial. Il nous manque beaucoup de spectacle à cause du son actuellement."

Alonso, qui a disputé dix-sept saisons en Formule 1 et connu l'ère des V10, va désormais tâcher d'apprécier la vie en dehors de ce paddock, sachant qu'il va rester bien occupé avec sa saison de WEC chez Toyota ainsi que sa participation à d'autres courses telles que les 24 Heures de Daytona et les 500 Miles d'Indianapolis.

Lire aussi :

"Il y a des choses qui me manqueront en Formule 1, d'autres qui ne me manqueront pas, et je vais essayer d'en tirer le positif. Cela va être un bon souvenir. Mon aventure en Formule 1, de façon générale, a été fantastique. Depuis un très jeune âge, je me suis toujours battu dans toutes les circonstances, dans n'importe quelle voiture, et je pense avoir eu beaucoup de succès auquel je ne m'attendais pas. Je reviendrai peut-être un jour en tant que touriste, voire en tant que commentateur, et je profiterai de la Formule 1 de façon différente", conclut-il.

Propos recueillis par Jonathan Noble

Article suivant
Diaporama - Les erreurs de Vettel et Ferrari en 2018

Article précédent

Diaporama - Les erreurs de Vettel et Ferrari en 2018

Article suivant

Lawrence Stroll : "Je ne suis pas là pour l'ego"

Lawrence Stroll : "Je ne suis pas là pour l'ego"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso Boutique
Équipes McLaren Boutique
Auteur Benjamin Vinel