McLaren : Vandoorne doit battre Alonso plus souvent

McLaren veut que Stoffel Vandoorne batte son équipier Fernando Alonso "plus souvent", au moment où l'équipe évalue la possibilité de conserver le Belge pour 2019.

McLaren : Vandoorne doit battre Alonso plus souvent
Charger le lecteur audio

Vandoorne a fait ses débuts en F1 lors du Grand Prix de Bahreïn 2016, y inscrivant un point alors qu'il remplaçait Alonso, avant d'être titularisé en 2017 en lieu et place de Jenson Button. Cependant, le Champion GP2 et vice-champion de Formule Renault 3.5 peine à se montrer convaincant depuis et compte pour l'instant huit points à la trêve contre 44 à son équipier.

"Je ne dirais pas que nous sommes déçus par Stoffel", a déclaré le PDG de McLaren, Zak Brown. "On aimerait le voir battre son équipier plus souvent qu'il ne le fait. C'est toujours pareil dans n'importe quelle situation. On aimerait voir ses pilotes à égalité parfaite quand il s'agit de se battre l'un l'autre à chaque week-end."

Lire aussi :

"Il n'a pas réussi à le faire régulièrement mais je ne dirais pas que nous sommes déçus parce que l'an passé, nous savions que nous l'avons placé dans une situation difficile et cette année nous ne lui avons pas donné une très bonne voiture. Étant donné le talent et l'expérience de Fernando, il est capable de s'adapter à des situations qui ne sont pas exceptionnelles. Nous croyons tous que Stoffel fait un excellent travail, mais nous aimerions le voir battre Fernando plus souvent."

Vandoorne, qui a reçu un cinglant 12-0 de la part d'Alonso en qualifications cette année, a connu un Grand Prix de Hongrie globalement intéressant, mais un problème de boîte de vitesses l'a contraint à l'abandon alors qu'il était à une confortable neuvième position. 

Un problème de corrélation des données de soufflerie a placé McLaren en retrait en 2018, la structure devant composer avec une déficience aérodynamique fondamentale de la MCL33. Cela a entraîné beaucoup d'expérimentations lors des week-ends de course, le directeur de la compétition de McLaren, Gil de Ferran, expliquant que cela n'a pas aidé Vandoorne face à Alonso.

"Nous avons essayé de trouver comment progresser avec la voiture et comment régler certains problèmes d'équilibre. En conséquence, ce n'est pas seulement que la voiture n'est pas facile, mais nous changeons des choses en permanence [et] à un rythme très élevé. C'est très difficile pour les deux pilotes et clairement, pour un pilote comme Fernando – et pas seulement parce que je pense qu'il s'agit d'une de ses meilleures qualités – son expérience l'aide beaucoup."

Les deux titulaires de McLaren n'ont toujours pas vu leur avenir être confirmé au-delà de la fin de la saison. McLaren a ouvertement indiqué être intéressé par Carlos Sainz, qui a perdu l'opportunité de poursuivre sa collaboration avec Renault suite à l'annonce surprise de l'arrivée Daniel Ricciardo, et il semble que l'écurie évalue d'autres options expérimentées de la grille actuelle.

Woking a également dans ses rangs son pilote de réserve et candidat au titre de Formule 2 Lando Norris, même s'il a reconnu qu'attendre une opportunité chez McLaren jusqu'en 2020 était une possibilité.

Avec Fabien Gaillard 

partages
commentaires
Mercedes pense avoir résolu ses problèmes lors des fortes chaleurs
Article précédent

Mercedes pense avoir résolu ses problèmes lors des fortes chaleurs

Article suivant

Coulthard : Williams ne ressent plus la "douleur de l'échec"

Coulthard : Williams ne ressent plus la "douleur de l'échec"
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021