Formule 1 GP de Grande-Bretagne

McLaren ne voulait pas d'une livrée spéciale 100% chrome

Pour sa livrée spéciale à Silverstone, McLaren a délibérément choisi d'ajouter partiellement du chrome, l'écurie souhaitant conserver son identité orange papaye.

La livrée spéciale de McLaren pour le GP de Grande-Bretagne

McLaren a dévoilé lundi soir une livrée spéciale pour le Grand Prix de Grande-Bretagne, qui mettra le chrome à l'honneur. L'écurie anglaise a fait le choix d'appliquer cette couleur historique de manière partielle pour rappeler la période 2006-2014, mais a dû faire des compromis. Si certains fans regrettent l'absence d'une livrée entièrement chrome, Zak Brown s'en explique avec plusieurs arguments à faire valoir.

"Nous voulons garder notre identité papaye", justifie le PDG de McLaren Racing. "Il est très important pour nous de faire un clin d'œil au passé mais aussi de nous tourner vers l'avenir. Ce que nous avons fait à Monaco il y a deux ans, nous ne sommes autorisés à le faire que deux fois, et il y a des variations du schéma de base que l'on peut faire un peu plus souvent."

"Réglementation mise à part, il était très important pour nous [de maintenir la base]. Nous essayons de renforcer notre association à l'orange papaye. Ferrari est rouge, et Mercedes a son identité. Nous recevons beaucoup de commentaires de fans qui aiment beaucoup l'orange papaye, c'est pourquoi nous avons cette combinaison."

Le volet performance a également joué un rôle important dans les choix à faire pour l'élaboration de cette livrée, avec une fois encore l'aspect crucial dicté par le poids.

"Nous aurions pu aller plus loin si nous l'avions voulu", admet Zak Brown. "Encore une fois, l'orange papaye est très important pour nous. Lorsque la voiture était chrome, elle avait le rouge Vodafone. Bien sûr, c'était plus chromé que ça. Mais il faut aussi prendre en compte des éléments comme le poids. Naturellement, nous avons toujours la fibre de carbone, donc c'est une combinaison rationnelle qui nous a permis d'arriver à ce résultat. Mais la principale raison était que nous ne voulions pas perdre l'identité papaye."

McLaren est l'une des écuries à avoir initié le retour des livrées spéciales en Formule 1, mais l'équilibre reste délicat à trouver entre l'image de marque à entretenir et les opérations marketings éphémères. McLaren estime par exemple qu'il ne serait pas opportun d'autoriser les écuries à changer totalement de livrée lors de chaque Grand Prix.

"On voit de plus en plus d'équipes le faire", observe Zak Brown. "Red Bull a fait quelque chose en début d'année. Tout le monde essaie de copier leur voiture, donc c'est chouette de voir qu'ils copient certaines choses que l'on fait ! C'est génial pour les fans et je pense que l'on veut que ça reste limité, sinon cela perd son caractère unique et spécial, et c'est bien d'avoir une raison derrière chaque livrée."

"J'aime aussi le fait que la Formule 1 rassemble autant de cultures différentes. À Miami, tout le monde n'était pas fan des présentations [des pilotes avant le Grand Prix], mais c'est comme ça que se passe le sport aux États-Unis. Je pense que c'est bien de saisir la culture des différents lieux où nous courons. Il y a des limites à la fréquence et au degré de ce que l'on peut faire, donc je pense que la Formule 1 a trouvé le bon équilibre."

Propos recueillis par Sam Hall

La livrée spéciale de McLaren pour Silverstone
La livrée spéciale de McLaren pour Silverstone
La livrée spéciale de McLaren pour Silverstone
La livrée spéciale de McLaren pour Silverstone
La livrée spéciale de McLaren pour Silverstone
La livrée spéciale de McLaren pour Silverstone
6

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Durée et salaire ne retardent pas la prolongation de Lewis Hamilton
Article suivant Djeddah "encore plus dangereux" que Spa selon Verstappen

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France