Le meilleur temps de Mercedes n'était qu'un "aperçu"

Mercedes a frappé un grand coup en cette troisième journée d'essais hivernaux à Barcelone, et manifestement, ce n'est que le début.

Le meilleur temps de Mercedes n'était qu'un "aperçu"

Chaussant les pneus C5 – les plus tendres de la gamme Pirelli – Valtteri Bottas est déjà parvenu à se rapprocher à trois dixièmes du record du Circuit de Barcelone avec un tour en 1'15"732, écrasant au passage la référence des tests de pré-saison 2019 d'une demi-seconde. Le Finlandais salue le travail accompli par Mercedes pour optimiser la W11, tandis que James Allison, directeur technique, laisse entendre que l'écurie sextuple Championne du monde est loin d'avoir tiré le meilleur de son potentiel sur un tour.

Lire aussi :

"C'était vraiment fun aujourd'hui, surtout avec les runs plus courts, j'ai pu pousser la voiture un peu plus près de la limite et on a un peu mieux vu son niveau de performance", commente Bottas. "J'y ai pris du plaisir et la sensation était vraiment bonne. On dirait que nous avons fait un pas en avant au niveau des réglages par rapport à hier. La voiture se comporte très bien et je suis sûr qu'en travaillant davantage la semaine prochaine, nous pouvons la rendre meilleure ; ce sera l'objectif."

James Allison ajoute : "Les deux pilotes ont réalisé un programme de travail sur les réglages et ont eu un premier aperçu de la gamme de pneus tendres. Vraiment un petit aperçu, mais cela s'est avéré très utile pour préparer la deuxième semaine d'essais, où nous utiliserons davantage de gommes tendres."

James Allison, directeur technique Mercedes AMG lors de la conférence de presse

Peu d'équipes ont clairement cherché la performance lors de ces trois jours, et la seconde et demie de marge dont jouit Mercedes sur la concurrence n'est clairement pas représentative. Dans son communiqué de fin de journée, la marque à l'étoile se fend ainsi d'un texte maintenant le suspense quant à ce que sera la hiérarchie à Melbourne.

"Que peut-on dire du classement après trois jours ?" est-il alors écrit. "C'est là que ça se complique, car toutes ces estimations ne sont que des minimales. On peut déclarer avec confiance que la concurrence est 'au moins aussi rapide que X', mais on ne sait pas avec certitude à quel point ils auraient pu aller plus vite. Personne ne veut prendre le risque d'affimer être plus rapide qu'une autre équipe, car on n'est jamais sûr de ce qui était caché ou de ce qui arrive. Par exemple, Red Bull apportera-t-il un package d'évolutions significatif pour le second test ? Pourquoi Ferrari a-t-il passé ce test à constamment exploiter son unité de puissance à un niveau bien plus bas que celui de ses équipes partenaires ?"

"Ce que nous pouvons bel et bien prédire, c'est que la bataille va être serrée à l'avant à Melbourne. On voit également que le milieu de tableau a réduit l'écart sur l'avant et que sa hiérarchie a considérablement évolué par rapport à l'an dernier. Les chronos des essais ne sont pas vides de sens, ils sont une mine d'or, s'il on est prêt à les étudier dans le moindre détail avec prudence jusqu'à ce que l'on y voie plus clair..."

La deuxième semaine d'essais devrait déjà apporter des réponses en ce sens, avant que la première séance qualificative de la saison, en Australie, ne représente un premier verdict du rapport de force entre les dix teams du plateau.

partages
commentaires
Le kilométrage des équipes après le 3e jour à Barcelone

Article précédent

Le kilométrage des équipes après le 3e jour à Barcelone

Article suivant

Stats Barcelone - Le bilan détaillé de la première semaine d'essais

Stats Barcelone - Le bilan détaillé de la première semaine d'essais
Charger les commentaires
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021