Malgré son "meilleur vendredi", Mercedes se méfie de Red Bull

L'enthousiasme règne chez Mercedes après des premiers essais encourageants au Grand Prix d'Espagne, mais le potentiel de Red Bull reste incertain.

Malgré son "meilleur vendredi", Mercedes se méfie de Red Bull

"C'était bien. Je pense que c'était notre meilleur vendredi jusqu'à présent, très encourageant, donc. Nous avons 24 heures pour tout foutre en l'air." Au micro de Sky Sports F1, Toto Wolff était d'humeur espiègle, mais le fond de sa pensée était clair : Mercedes a connu une journée prometteuse à Barcelone.

Lire aussi :

Certes, l'écart était faible entre Valtteri Bottas et Max Verstappen lors des Essais Libres 1 de ce Grand Prix d'Espagne, certes, Verstappen n'a pas signé de chrono compétitif en tendres en EL2 à cause d'une faute de pilotage dans sa tentative. Il n'empêche qu'au terme de la journée, ce sont plus de six dixièmes qui séparent les Flèches d'Argent des Red Bull – y compris celle de Sergio Pérez qui, a priori, n'a pas eu de problème particulier.

"Le week-end a bien commencé", commente Lewis Hamilton, auteur du meilleur temps cet après-midi. "La piste est géniale et l'équilibre est similaire à ce que nous avions lors de la dernière course. Ça a l'air serré mais nous semblions avoir un bon rythme aujourd'hui."

La W12 était-elle performante dès ses premiers tours de roue ce vendredi ? "Oh non, non, il nous faut travailler là-dessus", tempère le septuple Champion du monde. "Ça ne vient jamais facilement, et je doute que ça soit jamais le cas avec cette voiture. Mais nous comprenons la voiture, nous savons dans quelle direction aller au niveau de l'équilibre. Et nous avons fait des modifications en cours de route, je ne sais pas si ça s'est forcément amélioré pour [les EL2], mais nous avons trouvé des choses. Une fois que nous pourrons analyser ces deux séances, j'espère que nous aurons de meilleurs réglages pour demain."

Même en l'absence de Red Bull aux avant-postes, Mercedes n'est pas loin devant la concurrence : Ferrari et Alpine étaient à moins de trois dixièmes au terme de cette journée, avec AlphaTauri à quatre dixièmes à peine. "Je me concentre sur mon travail, nous nous concentrons sur le nôtre. C'est incroyable de voir les progrès réalisés par Ferrari, McLaren et même Alpine. C'est fantastique de les voir si compétitifs, cela nous met la pression également, pas qu'à [Red Bull]", ajoute Hamilton. Bottas confirme : "Ça a l'air serré, je pense que la Ferrari était très bonne aujourd'hui. Bref, on ne sait jamais. Mais je pense que nous devrions continuer de nous concentrer sur nos performances, essayer de tirer le maximum du package. Espérons pouvoir être devant."

Mercedes va effectivement travailler d'arrache-pied pour maintenir un avantage… qui n'en est peut-être pas un, Red Bull n'ayant a priori pas pu montrer l'étendue de son potentiel. "Le trafic était difficile aujourd'hui, le tour est court et il semble que Red Bull ait peut-être été affecté davantage que nous par ce facteur", analyse Andrew Shovlin, directeur de l'ingénierie piste. "Nous allons donc travailler en partant du principe qu'ils sont très proches au niveau du rythme et que nous devons trouver tout ce que nous pouvons ce soir."

partages
commentaires
Wolff : Red Bull a contacté 100 personnes de Mercedes

Article précédent

Wolff : Red Bull a contacté 100 personnes de Mercedes

Article suivant

Sixième, Pierre Gasly n'est pas satisfait pour autant

Sixième, Pierre Gasly n'est pas satisfait pour autant
Charger les commentaires
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021