Les meilleurs messages radio de Räikkönen

Quand on pense à Kimi Räikkönen, on pense à son titre en 2007, à ses belles années chez McLaren mais aussi à ses communications radio divertissantes. Voici les meilleures répliques du Finlandais.

Les meilleurs messages radio de Räikkönen

Grand Prix d'Abu Dhabi 2012

Leader depuis le départ de la course, Lewis Hamilton comptait plusieurs secondes d'avance sur son dauphin, Kimi Räikkönen en entrant dans son 20e tour. Malheureusement pour le Britannique, il ne le compléta pas. Son moteur Mercedes s'est coupé net dans le deuxième secteur, ce qui a permis au Finlandais de prendre les commandes.

Simon Rennie, son ingénieur de course, l'en a informé à la radio. Peut-être s'attendait-il à une réponse enthousiaste de la part de Räikkönen mais le pilote ne lui fit pas ce plaisir...

Laisse-moi tranquille, je sais ce que je dois faire

Kimi Räikkönen

Près de vingt tours plus tard, Räikkönen était toujours premier mais son avance sur Fernando Alonso fut réduite en poussière lors du déploiement de la voiture de sécurité en réponse aux accidents de Romain Grosjean et Mark Webber. Il était crucial pour le pilote Lotus de maintenir ses pneus en température pendant la neutralisation car dans le cas contraire, il aurait été une proie facile pour Alonso.

Une fois encore, Rennie a pris le micro pour rappeler à Iceman de faire chauffer ses pneus. Et la réponse de l'intéressé fut tout aussi glaçante que la première !

Oui, oui, oui, oui... Je le fais tout le temps, tu n'as pas besoin de me le répéter à chaque seconde

Kimi Räikkönen

Grand Prix de Monaco 2013

Räikkönen est appelé Iceman, l'homme de glace en français, en raison de l'impassibilité du Finlandais, une véritable signature. Mais à de rares occasions, le Champion du monde 2007 a perdu son sang-froid. Un exemple peut être trouvé dans les rues de Monaco, en 2013.

Cinquième depuis le départ de la course, Räikkönen était parti pour terminer à cette place jusqu'à ce qu'un Sergio Pérez échaudé n'apparaisse dans ses rétroviseurs. Particulièrement survolté ce jour-là, le Mexicain avait fait de la chicane du port son terrain de jeu en dépassant son coéquipier Jenson Button (deux fois) et Fernando Alonso. Pérez avait désormais Räikkönen en ligne de mire, toujours à la chicane, mais sa manœuvre imprécise a conduit à son abandon et à une crevaison pour son adversaire, qui était tout sauf enjoué.

Ce gros con... Je veux le frapper lorsque je vais le voir

Kimi Räikkönen

Était-ce l'adrénaline qui parlait ? Après la course, le Finlandais a répondu à cette question en lançant devant les journalistes une proposition pour calmer les ardeurs de Pérez : "Peut-être que quelqu'un devrait lui mettre un coup de poing."

Le dépassement de la discorde

Le dépassement de la discorde

Grand Prix d'Azerbaïdjan 2017

Alors que le drapeau rouge du Grand Prix d'Azerbaïdjan de Formule 1 s'apprêtait à disparaitre, les mécaniciens Ferrari se pressaient pour pousser Räikkönen à la sortie de la voie des stands. C'est alors que les spectateurs du monde entier se sont délectés d'un message radio venant de la monoplace du Finlandais.

Prenez mes gants et mon volant. Les gants ! Mark, les gants ! Le volant... Les gants et le volant, ouais. Donnez-moi le volant. Hé ! Hé ! Le volant, que quelqu'un lui dise de me le donner. Allez ! Bougez-vous !

Kimi Räikkönen

Quelques minutes auparavant, le pilote avait crevé en roulant sur des débris, ce qui avait endommagé sa monoplace. En regagnant les stands, le Finlandais n'avait pas d'autre choix que de jeter l'éponge. Cependant, la direction de course a fini par brandir le drapeau rouge, ce qui a permis à Ferrari de travailler sur la monoplace blessée de Räikkönen.

Mais le temps pressait ! Le Cheval Cabré n'avait pas une grande marge de manœuvre et a poussé le Finlandais hors du garage avec précipitation. Il lui manquait notamment ses gants et son volant ! Vint alors cette tirade mémorable à la radio où, pendant que les mécaniciens poussaient la Ferrari, Räikkönen n'était toujours pas prêt à repartir. Fort heureusement, les cris de détresse de Räikkönen ne tombèrent pas dans l'oreille d'un sourd, Mark Arnall, son entraineur personnel, lui donnant ses gants et l'un de ses mécaniciens son volant.

Grand Prix de Hongrie 2017

Compte tenu de la difficulté à dépasser sur le Hungaroring, il important de soigner les qualifications. Räikkönen avait très bien réussi l'exercice en 2017 en se plaçant en première ligne, aux côtés de son coéquipier Sebastian Vettel. En course, ce dernier a été frappé par des problèmes de direction impactant son rythme. S'il était en mesure de garder sa position sur la piste, Vettel était vulnérable au moment des arrêts.

Räikkönen n'a eu qu'une seule opportunité de se défaire de l'Allemand au stand. Avec un overcut de deux tours, le Finlandais voyait là une excellente opportunité de remporter sa 21e victoire en catégorie reine. Mais catastrophe, un retardataire s'est dressé sur son chemin et lui a fait perdre un temps précieux. Il s'agissait de Paul di Resta, consultant sur Sky Sports cette année-là mais remplaçant exceptionnel de Felipe Massa lors de cette épreuve. Sans surprise, Räikkönen n'a pas été enthousiasmé par le pilotage du Britannique.

Hey, qu'est-ce que fout cette Williams ? S'il ne peut pas voir derrière lui, il devrait rester à la TV et ne pas conduire

Kimi Räikkönen

La colère du pilote Ferrari était toutefois justifiée puisqu'en raison de l'incident avec di Resta, Räikkönen est sorti des stands avec une poignée de dixièmes de retard sur Vettel...

Une journée difficile pour di Resta

Une journée difficile pour di Resta

Grand Prix de Hongrie 2018

Le Grand Prix de Hongrie est également l'une des épreuves les plus difficiles de l'année en raison des fortes températures. Les pilotes peuvent néanmoins rester hydratés avec un tube relié à une bouteille dans la monoplace. Mais il n'est pas rare de voir des dysfonctionnements avec ce système, empêchant ainsi les pilotes de boire pendant la course.

Non, non, Kimi, non. Tu n'auras pas la boisson

Carlo Santi

C'est malheureusement arrivé à Räikkönen en Hongrie, en 2018. En début d'épreuve, le Finlandais a signalé à son équipe qu'elle avait oublié de connecter le tube à sa boisson. S'est ensuivi un long dialogue de sourds avec son ingénieur Carlo Santi, qui a plusieurs fois répété à son pilote qu'il n'aurait "pas la boisson" pour la course.

Lire aussi :

partages
commentaires
Les pilotes F1 se mobilisent pour inciter à la vaccination
Article précédent

Les pilotes F1 se mobilisent pour inciter à la vaccination

Article suivant

En réponse aux inquiétudes, Yas Marina modifie ses vibreurs "agressifs"

En réponse aux inquiétudes, Yas Marina modifie ses vibreurs "agressifs"
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021