Après Melbourne, Haas remanie son équipe de mécaniciens

partages
commentaires
Après Melbourne, Haas remanie son équipe de mécaniciens
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
5 avr. 2018 à 11:26

Haas a remanié son équipe de mécaniciens et créé un nouveau dispositif de sécurité pour empêcher le désastre connu à Melbourne de se répéter.

Romain Grosjean, Haas F1 Team et Guenther Steiner, Team Prinicipal, Haas F1 Team
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18 Ferrari, Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18 Ferrari, et Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14 Tag Heuer
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18 après son abandon
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18 Ferrari, sort de sa voiture et abandonne
Les commissaires dégagent la voiture de Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18 Ferrari, du circuit
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18 au stand

En Australie, Kevin Magnussen et Romain Grosjean évoluaient dans le top 5 lorsqu'ils ont tous deux été contraints à l'abandon par une roue mal fixée lors de leur arrêt au stand.

Par conséquent, l'écurie a décidé de modifier le poste de l'un des mécaniciens impliqués dans la bévue survenue il y a dix jours, celui-ci échangeant de place avec l'un de ses pairs.

"Nous avons changé de poste quelques mécaniciens, et la principale raison à cela n'est pas qu'ils ont commis l'erreur, c'est pour qu'ils retrouvent confiance", explique Günther Steiner, directeur d'équipe. "Si l'on continue à faire la même chose et que les gars ne sont pas confiants, il y a un risque élevé de nouvelle erreur, donc nous avons échangé les postes."

"On associe des personnes différentes, on leur donne une tâche différente, parce qu'il faut énormément de gens de toute façon. C'est ce que nous avons fait pour cette course, et c'est ce que nous faisons depuis hier en essais."

Par ailleurs, une personne supplémentaire supervisera les arrêts au stand. Cette personne sera en contact avec le pilote pour l'empêcher de partir si le feu passe au vert alors qu'un problème se présente. "Nous avons ajouté une personne, afin de pouvoir arrêter la voiture, la ramener et arranger les choses en cas de problème", confirme Steiner.

D'après l'écurie, la déconvenue survenue à Melbourne était en partie due à un manque d'entraînement par rapport aux habitudes prises ces dernières années. Des mesures logiques ont donc été prises pour perfectionner les arrêts au stand.

"Nous faisons tous les efforts possibles – tant que les gars sont à l'aise physiquement", ajoute Steiner quant aux essais d'arrêt au stand. "Dès qu'ils sont fatigués, on n'apprend plus rien, à part qu'on les épuise. C'est au team manager de décider quand est-ce que ce stade est atteint. Mais nous allons refaire les choses comme l'an dernier, contrairement à ce que nous avons fait en Australie."

Propos recueillis par Scott Mitchell

Prochain article Formule 1
DRS : pour Magnussen, la F1 "surréagit" et écoute trop les pilotes

Article précédent

DRS : pour Magnussen, la F1 "surréagit" et écoute trop les pilotes

Article suivant

Williams salue le "redressement phénoménal" de Renault

Williams salue le "redressement phénoménal" de Renault

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Lieu Bahrain International Circuit
Équipes Haas F1 Team
Auteur Jonathan Noble
Type d'article Actualités