Le même problème en course qu'en qualifs pour Vandoorne ?

Les problèmes se sont multipliés pour Honda au Grand Prix d'Italie, dans un contexte où le motoriste japonais s'efforce de trouver un client pour la saison 2018 de Formule 1.

Le même problème en course qu'en qualifs pour Vandoorne ?
Stoffel Vandoorne, McLaren
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32, rentre dans sa voiture
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32, Fernando Alonso, McLaren MCL32
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32 et Fernando Alonso, McLaren MCL32
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32, passe Felipe Massa, Williams FW40
Charger le lecteur audio

Stoffel Vandoorne en particulier a été frappé par un souci d'unité de puissance alors qu'il était parvenu à atteindre la Q3 sur un circuit de Monza pourtant théoriquement très défavorable à la MCL32. Le pilote McLaren a ainsi encaissé 25 places de pénalité sur la grille avec un dixième MGU-H et un dixième turbo (pour quatre autorisés sur la saison complète !) ainsi qu'un septième MGU-K et un septième moteur à combustion interne.

Cela n'a pas empêché un certain manque de fiabilité en course, puisque Vandoorne a été contraint à l'abandon au 33e passage alors qu'il évoluait dans le top 10 depuis une quinzaine de tours.

"Nous n'avons pas encore démonté le moteur, mais le MGU-K ne marchait clairement pas", commentait Yusuke Hasegawa, directeur du projet F1 de Honda, après la course. "Ce pourrait être le même problème que samedi. L'arbre de transmission n'était pas complètement cassé."

Honda ne sait d'ailleurs pas pourquoi l'arbre du MGU-K s'est cassé en qualifications, d'autant qu'il n'avait été que très peu utilisé : "Il y a très peu de kilométrage, donc nous avons mis un nouvel arbre samedi matin. Il avait 200 km. Dimanche, c'était presque le même kilométrage."

"Cela doit être un problème de production. Normalement, il dure plus de 800 km." D'autant que cette pièce est changée plus régulièrement qu'à l'accoutumée, en l'occurrence à chaque Grand Prix, pour tenter d'éviter les incidents. L'arbre peut être remplacé sans pénalité, et le sera de nouveau pour le Grand Prix de Singapour à venir.

Quant aux pièces défectueuses, elles vont être renvoyées à l'usine de Sakura, où elles seront analysées. Honda espère trouver la source du problème.

partages
commentaires
Haas pense être plus souvent pénalisé que d'autres équipes
Article précédent

Haas pense être plus souvent pénalisé que d'autres équipes

Article suivant

Porsche confirme s'intéresser à la Formule 1 pour 2021

Porsche confirme s'intéresser à la Formule 1 pour 2021