Mercedes agacé d'avoir autant manqué son GP de Singapour

L'équipe Mercedes F1 ressent de la frustration contre elle-même après avoir permis à Ferrari de signer son premier doublé en deux ans, dimanche, sur le tracé de Marina Bay (Singapour).

Mercedes agacé d'avoir autant manqué son GP de Singapour

Mercedes se présentait à Singapour en qualité de favori du fait du niveau affiché jusqu'à présent cette année sur les tracés à gros appuis aérodynamiques. Néanmoins, le team anglo-allemand n'est même pas parvenu à faire monter l'un de ses pilotes sur le podium, bouclant la course avec Lewis Hamilton en quatrième position et Valtteri Bottas en cinquième.

Les 22 points inscrits par Mercedes dimanche sont le plus mauvais résultat de l'équipe depuis Hockenheim cette année. Avant cela, il faut remonter au GP du Mexique 2018 pour voir Mercedes engranger "si peu" de points sur un événement, alors que les Flèches d'Argent ont cumulé une moyenne spectaculaire de 35,13 points par GP depuis le début de la saison 2019.

En dépit d'un départ depuis la seconde position de la grille, Hamilton a reculé en course et a perdu gros en observant son unique arrêt aux stands plusieurs tours après les Ferrari. Visiblement de mauvaise humeur après la course, Toto Wolff a qualifié le week-end de "décevant" et a estimé que "l'équipe n'avait pas optimisé ce qui pouvait l'être".

"Je peux vous dire que nous sommes tous en colère et que nous nous sommes réunis avec les ingénieurs et les pilotes. Le sentiment général est que nous nous sommes plantés. Nous nous sommes tellement plantés ce week-end ! Il n'y a personne dans l'équipe qui n'a pas ce sentiment."

Lire aussi :

Wolff concède que la première difficulté pour l'équipe s'est présentée lors des qualifications, au terme desquelles le résultat escompté n'a pas été signé. "C'est le plus décisif à Singapour", réfléchit l'Autrichien. Néanmoins, l'équipe a aussi sous-estimé la valeur de l'undercut en laissant Hamilton cinq et six tours de plus en piste que Vettel et Leclerc. "Nous avons manqué l'opportunité d'undercut, qui a peut-être même surpris Ferrari par l'avantage qu'il procurait", poursuit-il, en référence à la manière donc l'exécution de celui-ci chez Ferrari a fait basculer Vettel devant Leclerc. "À partir de là, il s'agissait de protéger notre position face à Max [Verstappen] ou d'aller chercher la victoire. Dans le dernier cas, le pourcentage était faible. Mais nous avons pris le risque de sacrifier la troisième place avec le soutien de Valtteri, bien entendu. C'était un petit pari et l'on peut constater que Ferrari avait aussi une issue différente en tête."

Revenant sur ce qui aurait pu être fait différemment pour mieux gérer la course, Wolff réfléchit à voix haute : "Aurions-nous pu arrêter Lewis plus tôt ? Non. À ce moment-là, nous avions perdu la P1 et la P2, et il s'agissait de protéger la P3 contre Max. Nous pensions que les pneus en avaient plus en réserve et qu'il s'agissait de notre seule chance de faire l'overcut. Et puis il y a eu ce gros troupeau tout autour de Lance [Stroll] et [Antonio] Giovinazzi, et les Ferrari remontaient vite. On espérait que cela stopperait le train de Ferrari. Mais ce qui s'est produit est que les temps de Lewis ont chuté sous ceux de Giovinazzi d'un seul coup, et c'est ce qui a fait que c'était 'game over' pour nous."

Lire aussi :

partages
commentaires
Haas a débuté des discussions avec Robert Kubica
Article précédent

Haas a débuté des discussions avec Robert Kubica

Article suivant

Hamilton : Nous devons tous "ressentir la douleur" de cet échec

Hamilton : Nous devons tous "ressentir la douleur" de cet échec
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021