Pourquoi Mercedes ne va pas s'inspirer de l'aileron arrière Red Bull

Mercedes déclare qu'adopter un aileron arrière à faible traînée comme Red Bull pour améliorer la vitesse de pointe n'améliorerait pas ses chances de victoire en Formule 1.

Pourquoi Mercedes ne va pas s'inspirer de l'aileron arrière Red Bull

C'est Red Bull qui a remporté les quatre derniers Grands Prix en date, notamment grâce à son avantage en ligne droite par rapport à Mercedes. Celui-ci est grandement lié à une solution à faible appui et faible traînée au niveau de l'aileron arrière, ce dernier étant plus volumineux sur la Mercedes.

"Ils ont une porte de grange à l'arrière de leur voiture pour cette course, et nous avons un aileron arrière très fin", a souligné Christian Horner, directeur de l'écurie autrichienne. "Pas besoin d'être un génie pour comprendre pourquoi nous avons tendance à être un peu plus rapides en ligne droite."

Lire aussi :

Mercedes est cependant convaincu qu'imiter Red Bull entraînerait une perte de performance, comme l'explique James Vowles, son directeur de la stratégie.

"On pourrait, bien sûr, avoir moins d'aileron arrière et aller plus vite en ligne droite, mais on sacrifierait la performance en virage et pas seulement", précise Vowles. "Cela vient également avec des effets sur la dégradation. Réciproquement, moins d'aileron arrière permet peut-être de dépasser un peu plus facilement, mais il y a un équilibre [à trouver]."

"Nous utilisons des outils de simulation pour évaluer tous les réglages d'aileron arrière à notre disposition, et nous établissons ce qui est optimal pour cette piste, ce que nous devrions utiliser pour dépasser, pour les qualifications et pour la course. En l'occurrence, il s'agit des réglages d'aileron arrière que vous voyez."

Si Red Bull est capable de mieux exploiter un aileron arrière à faible traînée, c'est peut-être parce que son fond plat et son diffuseur produisent davantage d'appui que sur la Mercedes grâce à la forte inclinaison vers l'avant. Par conséquent, affiner l'aileron arrière ne coûte pas autant d'appui que sur la Mercedes, dont le châssis a une inclinaison faible.

"[L'aileron] de Red Bull est légèrement moindre que le nôtre, mais ils ont aussi une hauteur de caisse arrière bien plus élevée, c'est donc très difficile de comparer quelle traînée génère leur voiture par rapport à la nôtre. Ce que nous savons, c'est qu'avec notre voiture – et nous avons analysé ça en détail – nos réglages d'aileron arrière sont optimaux pour le temps au tour, et donc pour les qualifications et la course à la fois", conclut Vowles.

partages
commentaires

Voir aussi :

Aston Martin recrute encore un cadre de Red Bull

Article précédent

Aston Martin recrute encore un cadre de Red Bull

Article suivant

Pariez sur le retour au sommet de Lewis Hamilton en Autriche !

Pariez sur le retour au sommet de Lewis Hamilton en Autriche !
Charger les commentaires
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021