Mercedes AMG ne concrétise pas en course

Après avoir réalisé sa meilleure qualification depuis son retour en Formule 1, Michael Schumacher n'a pas pu concrétiser sa position sur la grille en course ; la faute principalement à un accrochage avec Romain Grosjean lors du premier tour

Après avoir réalisé sa meilleure qualification depuis son retour en Formule 1, Michael Schumacher n'a pas pu concrétiser sa position sur la grille en course ; la faute principalement à un accrochage avec Romain Grosjean lors du premier tour. Le septuple Champion du Monde reste toutefois positif et voit que son équipe progresse.

"En partant d'où nous partions, c'est vraiment dommage de ne récupérer qu'un seul point au final aujourd'hui et j'aurais bien sûr préféré un meilleur final pour l'équipe après leur dur travail. Toutefois, j'ai été touché à l'arrière rapidement après le départ et la voiture est partie en tête-à-queue ce qui a vraiment ruiné mon après-midi."

"Durant la première partie de la course, j'ai juste essayé de rester en piste puisqu'on y voyait vraiment rien et c'était la bonne décision de suspendre la course. Après le restart, le rythme n'était pas si mauvais mais c'était la même chose pour les autres équipes, il n'y avait donc pas moyen de gagner des places," ajoute Michael Schumacher.

"Il est clair après aujourd'hui que nous avons encore beaucoup de travail pour transposer en course notre rythme en qualification et je suis sûr que les gars pensent déjà très forts à trouver une solution. Mais cela ne se fera pas d'une course à l'autre, cela prendra du temps et nous devons nous laisser ce temps. Mais nous avons progressé, c'est un fait, je peux donc m'envoler pour la maison en étant sûr de cela et j'attends avec impatience de me battre dans les courses qui arrivent."

De son côté, Nico Rosberg en indélicatesse avec l'usure de ses pneus intermédiaires n'a pu conserver la quatrième place qu'il tenait après le restart.

"Cette course pleine de rebondissements aura été une journée malchanceuse pour moi. J'ai fait un bon restart et, grâce à une bonne stratégie, j'étais quatrième. Mais j'ai ensuite connu des problèmes avec mes pneus intermédiaires ; leur dégradation était très forte et j'ai dû marquer un nouvel arrêt pour en chausser un nouveau jeu."

"La chose positive est que lors de mon dernier relais avec les pneus slicks, j'avais un bon rythme et, grâce à ma gestion des pneus, j'ai été en mesure de battre Jenson. Nous sommes forts en qualification mais pas encore en course et nous devons travailler sur cela avant la prochaine course en Chine," conclut Rosberg.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Michael Schumacher , Nico Rosberg , Romain Grosjean
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités