Mercedes pourrait apporter son aide technique à Honda

Mercedes pourrait étonnamment devenir un allié pour Honda, afin que le motoriste japonais surmonte sa période difficile sur le plan de la performance comme de la fiabilité.

Mercedes pourrait apporter son aide technique à Honda
Le nez de la McLaren MCL32
Yusuke Hasegawa, directeur du programme F1 de Honda, Zak Brown, directeur exécutif de McLaren Technology Group
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Yusuke Hasegawa, cadre supérieur, Honda
Oliver Turvey, McLaren MCL32
Oliver Turvey, McLaren MCL32
Oliver Turvey, McLaren MCL32
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Toto Wolff, directeur exécutif, Mercedes AMG
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13

Honda espérait franchir un palier important cette saison, après deux années compliquées depuis son retour en F1 aux côtés de McLaren. Malheureusement, les essais hivernaux ont rapidement mis en lumière un manque de fiabilité mais aussi de performance de la nouvelle unité de puissance, qui mine également le début de championnat de l'écurie de Woking. Le score de McLaren-Honda est toujours vierge après trois Grands Prix.

C'est dans ce contexte que des sources ont révélé que Honda avait récemment entamé des discussions avec Mercedes pour la mise en place d'un plan, qui verrait le constructeur allemand apporter une aide consultative à son rival pour accélérer ses progrès. Les détails de l'accord n'auraient pas encore été signés, mais cela concernerait essentiellement une aide dans les domaines électronique et hybride de l'unité de puissance.

Cette information survient alors que Honda a fait un pas vers des formes d'aide extérieure ces dernières semaines, et notamment en direction d'Ilmor. La réputation de l'entreprise de Mario Illien dans l'univers de la motorisation n'est plus à faire, et Ilmor sort d'ailleurs d'une collaboration d'un peu plus d'un an avec Renault, qui rencontrait de grosses difficultés avec son unité de puissance en 2015 et a fait de gros progrès depuis.

Dans les rangs de Honda, Yusuke Hasegawa a refusé de confirmer ces rumeurs, mais a insisté sur les efforts multiples fournis par le motoriste afin de redresser une situation critique. Pendant plusieurs mois, la culture du motoriste était de ne pas faire appel à des solutions externes, un temps qui semble désormais révolu.

"Nous avons fait tout ce que nous pouvions", souligne-t-il auprès de Motorsport.com. "Nous utilisons chaque source extérieure. Depuis le début du mois de mars, nous changeons presque [entièrement] notre organisation. Je pense que ça fonctionne mieux, mais il était trop tard pour modifier notre développement [jusqu'à présent]… Bien sûr, ce n'est pas facile, car les modifications sur le moteur prennent du temps, et c'est un problème. Nous avons vu de bons éléments, mais le package complet n'est pas encore prêt."

"Nous ne dévoilons rien sur les consultants ou fournisseurs, mais nous utilisons beaucoup de ressources externes", ajoute-t-il, interrogé sur la possible participation d'Ilmor.

Revenant sur la possibilité d'un accord avec Mercedes, le directeur du projet F1 de Honda ne s'étend pas sur le sujet mais fait savoir qu'il est fait appel à des experts qui ont travaillé précédemment pour d'autres motoristes en F1. Mercedes a refusé de commenter l'information auprès de Motorsport.com.

La possibilité de voir Mercedes se rapprocher de Honda ferait toutefois grincer des dents, plus particulièrement du côté de Red Bull. L'écurie autrichienne considérerait qu'un tel transfert de propriété intellectuelle entre deux motoristes devrait être interdit au même titre que la pratique est encadrée entre les constructeurs de châssis.

Néanmoins, si Mercedes et Honda veulent mettre en place un tel partenariat, l'accord d'aucune équipe n'est nécessaire et la coopération pourrait voir le jour très rapidement.

Avec Roberto Chinchero et Jonathan Noble

partages
commentaires
Renault : Trouver un accord sur les moteurs de 2021 sera difficile

Article précédent

Renault : Trouver un accord sur les moteurs de 2021 sera difficile

Article suivant

Toro Rosso : "Au mieux quatrième, au pire huitième"

Toro Rosso : "Au mieux quatrième, au pire huitième"
Charger les commentaires
Pourquoi un retour des moteurs hurlants n'est pas si impensable Prime

Pourquoi un retour des moteurs hurlants n'est pas si impensable

Il n'y a pas que la lutte entre Verstappen et Hamilton qui oppose les patrons de Red Bull et de Mercedes : la nature des moteurs 2025 de Formule 1 fait également l'objet de désaccords. Mais les espoirs d'avoir des unités de puissance bruyantes, sources d'émotions fortes tout en étant respectueuses de l'environnement ne sont pas forcément opposés.

Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021

Après le Grand Prix de Hongrie, onzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
2 août 2021
Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull" Prime

Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull"

Mercedes a terminé les essais du vendredi au Hungaroring avec un net écart sur Red Bull grâce au rythme de Valtteri Bottas qui a dominé les EL2. Mais il y a d'autres raisons pour lesquelles l'équipe des Flèches d'Ébène est satisfaite de ses progrès jusqu'à présent sur un circuit que de nombreux observateurs considèrent comme favorable à Red Bull.

Formule 1
31 juil. 2021
Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull Prime

Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull

Le rejet par la FIA de la demande de Red Bull de réexaminer l'accident du Grand Prix de Grande-Bretagne entre Lewis Hamilton et Max Verstappen a peu surpris dans le monde de la Formule 1.

Formule 1
30 juil. 2021
À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ? Prime

À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ?

La F1 de 2022 présentée ces derniers jours ne se retrouvera pas à l'identique sur la grille la saison prochaine. Les équipes ont la liberté de mettre leur patte dans plusieurs zones clés, et elles ne vont pas s'en priver.

Formule 1
28 juil. 2021
Les signes de la très bonne santé de la F1 Prime

Les signes de la très bonne santé de la F1

Le calendrier de la Formule 1 est peut-être encore perturbé par la pandémie qui affecte les voyages, mais, selon Mark Gallagher, le business lui-même est fondamentalement fort grâce à la rivalité épique sur la piste et à l'arrivée constante de nouveaux sponsors.

Formule 1
27 juil. 2021
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021
Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021