Mercedes a dépensé plus de 370 M€ pour gagner en 2020

Mercedes AMG F1 a dépensé 324,9 M£ (373,3 M€) pour remporter le titre mondial 2020, d'après le bilan financier qui vient d'être publié.

Mercedes a dépensé plus de 370 M€ pour gagner en 2020

Ce chiffre représente une légère baisse par rapport aux 333,2 M£ dépensés 2019, ce qui reflète à la fois un calendrier moins chargé et la réduction des coûts engagée par la Formule 1.

Bien que le chiffre inclue de nombreux éléments qui ne sont pas concernés par le nouveau plafond budgétaire, il indique à quel point l'écurie a dû se restructurer pour respecter la nouvelle limite, qui est de 145 M$ ou 115 M£ pour 2021. On remarque également qu'elle est sortie de la saison 2020 perturbée par le COVID en bonne santé financière, ce qui peut paraître surprenant ; le chiffre d'affaires n'a que légèrement baissé, passant de 363,6 M£ à 355,5 M£.

Bien que Mercedes, comme ses rivaux, ait souffert de la perte de revenus de la Formule 1, l'équipe a quand même généré des revenus non négligeables grâce à ses sponsors. Elle a enregistré des bénéfices nets de 13,6 M£ (15,6 M€), contre 14,7 M£ en 2019.

Ces chiffres ne sont liés qu'à l'écurie située à Brackley et incluent une somme de 13 M£ versé à Mercedes High Performance Powertrains pour l'utilisation de ses moteurs – le même tarif que pour les équipes clientes.

Malgré la mise en œuvre du plafond budgétaire pour 2021, le nombre d'employés à Brackley est passé de 968 en 2018 et 1016 en 2019 à 1063 en 2020. Le département du design et de l'ingénierie a notamment été rejoint par 34 recrues.

"En 2021, l'équipe continuera de développer sa viabilité financière", commente le directeur Toto Wolff, "en atteignant une compétitivité maximale sous la nouvelle réglementation financière et en diversifiant et profitant des capacités de l'équipe via la division Applied Science."

Mercedes W12 in the garage

Mercedes a plusieurs projets en dehors de son écurie de Formule 1, notamment associé à INEOS en cyclisme et à la Coupe de l'America. INEOS a été annoncé comme propriétaire de l'équipe à un tiers en décembre, mais la transaction reste en cours.

Quant à l'impact de la pandémie de COVID-19, Wolff déclare : "Grâce aux divers flux de revenus durant l'année, l'entreprise parvient à maintenir sa rentabilité et à satisfaire à toutes les obligations financières. Une approche prudente continuera d'être adoptée quant à de possibles impacts sur l'entreprise, et des plans de secours sont régulièrement évalués afin d'atténuer les effets du virus sur l'entreprise."

"En tant qu'entreprise haute technologie, l'équipe peut s'adapter compétitivement et commercialement aux changements de l'environnement où elle évolue et continuera d'investir dans ses aptitudes et sa culture pour assurer le succès à moyen et long terme, en piste comme en dehors."

Mercedes s'est par ailleurs montré clair sur le fait que son programme F1 continue d'avoir un impact positif sur la compagnie dans son ensemble : "En parallèle des succès de l'équipe ces dernières saisons, la valeur de la marque Mercedes a augmenté de 31,9 milliards de dollars à 49,3 milliards de dollars (40,5 milliards d'euros) en 2020, la F1 contribuant de manière notable au statut de la marque comme la huitième au monde en termes de valeur."

L'écurie souligne par ailleurs avoir reçu 19,2% de la couverture TV lors de la saison 2020 – c'est moins que les 23,6% de 2019 – et avoir généré une publicité d'une valeur de 5,9 milliards de dollars pour ses partenaires commerciaux.

partages
commentaires
EL3 - Verstappen prend les devants avant les qualifs

Article précédent

EL3 - Verstappen prend les devants avant les qualifs

Article suivant

Ferrari demande plus de clarté sur les sanctions liées au budget

Ferrari demande plus de clarté sur les sanctions liées au budget
Charger les commentaires
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021
Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes Prime

Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes

Pour la première fois de l'ère turbo hybride, Red Bull mène les deux championnats après sa victoire au Grand Prix de Monaco.

Formule 1
5 juin 2021
Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1 Prime

Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1

Le partenariat entre la Formule 1 et Amazon Web Services se traduit par de nombreux graphiques servant à approfondir la compréhension des Grands Prix. Mais la discipline cherche également à améliorer le spectacle proposé en piste aux spectateurs.

Formule 1
2 juin 2021
Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée Prime

Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée

Les avis sont divisés sur la place du Grand Prix de Monaco au sein du calendrier de la Formule 1. Néanmoins, l'épreuve continue d'offrir un défi unique pour les pilotes et les équipes.

Formule 1
1 juin 2021
Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez Prime

Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez

À Monaco, Sergio Pérez a réalisé sa meilleure course depuis qu'il a rejoint Red Bull en s'élançant de la neuvième place sur la grille pour atteindre la quatrième position sous le drapeau à damier.

Formule 1
31 mai 2021