Mercedes ne croit pas à une chute de performance de Ferrari

Après sa démonstration de Monza qui s'est terminée par un doublé, Mercedes ne pense pas pour autant avoir pris l'ascendant sur Ferrari en termes de performance, et penche plutôt pour la théorie du week-end "sans" dans les rangs de la Scuderia.

Mercedes ne croit pas à une chute de performance de Ferrari
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08, Lance Stroll, Williams FW40, Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H, Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08

Lewis Hamilton a décroché une victoire ne souffrant d'aucune contestation lors d'un Grand Prix d'Italie qu'il a dominé de bout en bout. Dans son sillage, Valtteri Bottas a permis à Mercedes de signer son troisième doublé de la saison, tandis que Sebastian Vettel a terminé troisième mais à 36 secondes du vainqueur. Un écart abyssal et bien peu représentatif de ce que l'on a vécu quelques jours plus tôt à Spa-Francorchamps. Une différence suffisamment notable pour que Toto Wolff considère que Ferrari a connu un accident de parcours à Monza, et pas une véritable chute de performance, même si la réaction de Sergio Marchionne a été cinglante.

"Les émotions sont importantes, et quand on connaît une mauvaise journée, on ne peut pas le cacher", a réagi Toto Wolff aux propos du président de Ferrari. "Pour moi, il semble que Ferrari a fait un pas en arrière ce week-end. Je pense que nous étions très solides, mais qu'ils n'ont pas non plus été performants comme tout le monde l'attendait. Red Bull est parti du fond de la grille et a presque terminé troisième. Il y a quelque chose qui ne colle pas, quelque chose qui n'est pas comme ça devrait être. Donc je peux comprendre qu'ils soient déçus."

Une voiture bonne d'entrée de jeu

Les difficultés de Ferrari à domicile ne sont toutefois pas la préoccupation première du directeur de Mercedes, qui salue surtout l'énorme travail accompli par ses hommes au cours des dernières semaines.

"À Spa, ce n'était pas aussi évident, et je pense que le travail qu'ont fait les gars en analysant ce qui nous manquait là-bas était vraiment incroyable", souligne Toto Wolff. "Dès le départ, nous avions une voiture qui était vraiment solide, bonne à piloter. En qualifications, il y avait tellement de possibilités de faire une erreur. Mais la voiture était bonne dès le début, avec beaucoup de grip, une bonne marge, et c'était pareil en course. Nous avons prouvé que nous avons bien récupéré depuis Budapest, dans un certain sens, depuis Spa aussi, et nous progressons avec la voiture."

Histoire d'enfoncer la tête de Ferrari sous l'eau, Toto Wolff révèle également que durant le Grand Prix d'Italie, Lewis Hamilton et Valtteri Bottas ont sacrifié de la performance en n'utilisant pas la pleine puissance de leur moteur.

"Nous surveillions la matrice des dégâts avec le moteur pour essayer de trouver une façon de les laisser courir, mais également de ne pas trop endommager le moteur", explique l'Autrichien. "Mais on pouvait voir qu'ils attaquaient. Lewis est parti trop large dans la deuxième chicane, donc nous sommes bien conscients que, d'ici la fin de la saison, le kilométrage du moteur peut être crucial. Nous avons donc baissé un peu le régime."

partages
commentaires
Hamilton veut "garder le même état d'esprit" qu'à Spa et Monza

Article précédent

Hamilton veut "garder le même état d'esprit" qu'à Spa et Monza

Article suivant

Force India défend les pénalités au nom de l'équité

Force India défend les pénalités au nom de l'équité
Charger les commentaires
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021