Formule 1 GP d'Arabie saoudite

Mercedes n'a pas encore la clé face au marsouinage

Le marsouinage continue de poser problème à Mercedes, pour qui les essais libres n'ont pas été faciles jusqu'à présent, à Djeddah.

George Russell, Mercedes W13

Alors qu'approchent les qualifications du Grand Prix d'Arabie saoudite, Mercedes n'a toujours pas de solution au phénomène du marsouinage, ces rebonds répétitifs du châssis sur les suspensions, provoqués par l'effet de sol. La W13 en souffre tout particulièrement, et les tests menés ce vendredi en essais libres n'ont pas tous été concluants.

Ainsi, les Flèches d'Argent de Lewis Hamilton et George Russell ne se sont classées que neuvième et 15e en Essais Libres 1, puis cinquième et sixième en EL2 avec environ une demi-seconde de retard sur le leader Charles Leclerc.

Lire aussi :

"Nous avons fait quelques nouvelles expériences pour comprendre le souci de rebond ici ; certaines l'ont empiré, d'autres ont aidé, mais nous n'avons pas encore de solution pour résoudre le problème", explique Andrew Shovlin, directeur de l'ingénierie piste. "Nous pouvons le réduire légèrement pour [samedi], car il affecte les pilotes dans quelques virages et fait perdre du temps."

Il y a néanmoins du mieux après ce Grand Prix de Bahreïn où la Mercedes était clairement la troisième force du plateau derrière Ferrari et Red Bull, même si ces écuries continuent de mener la danse à Djeddah.

"Par rapport à Bahreïn, l'équilibre de la voiture est meilleur, et en matière de dégradation, nous sommes relativement satisfaits de ce que nous avons vu", analyse Shovlin. "Nous avons encore un peu de travail sur un tour, mais nous avons la séance [d'EL3] demain pour ce faire. Dans l'ensemble, c'est toutefois une journée satisfaisante, mais il nous reste clairement un peu de travail à faire avant de menacer Red Bull ou Ferrari."

La priorité de Mercedes est désormais de trouver la vitesse de pointe, comme le confie Lewis Hamilton, ce malgré l'utilisation d'un aileron arrière à faible traînée ce week-end. "Nous avons encore de nombreux problèmes que nous avions lors de la dernière course, mais nous travaillons là-dessus. C'est certainement un petit peu plus dur ici avec les virages rapides, mais l'adhérence est vraiment bonne en piste et nous devons juste trouver de la vitesse en ligne droite", conclut le septuple Champion du monde.

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Verstappen : Drive To Survive fait passer Norris pour "un connard"
Article suivant Les problèmes de freins de McLaren ont ralenti le développement

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France