Mercedes voit son concept à faible inclinaison comme un handicap

La faible inclinaison des Mercedes de l'arrière vers l'avant semble représenter un handicap pour elles, mais il est trop tard pour faire machine arrière.

Mercedes voit son concept à faible inclinaison comme un handicap

Si les Formule 1 contemporaines se ressemblent beaucoup, les modèles actuels se démarquent par divers degrés d'inclinaison, avec l'arrière du châssis plus ou moins surélevé par rapport à l'avant. Or, avec une réglementation technique ajustée en 2021 afin de réduire l'appui aérodynamique, notamment par la réduction de la surface du fond plat à l'arrière, il semble que la perte de performance ait été plus conséquente pour les concepts à inclinaison faible.

Lire aussi :

Tel est le constat qu'a fait Mercedes à l'approche du Grand Prix de Bahreïn, manche d'ouverture de la saison 2021 de Formule 1, après trois journées d'essais hivernaux sur la piste de Sakhir. Or, il était manifestement compliqué pour la marque à l'étoile d'adopter le même concept que concurrents tels que Red Bull, comme l'explique le directeur d'équipe Toto Wolff.

"Je ne pense pas que l'inclinaison soit l'unique effet dont nous souffrions peut-être : il y a des nouveaux pneus que nous utilisons en 2021, et la saison n'a même pas commencé", analyse Wolff. "Mais nos analyses montrent avec certitude que le concept de forte inclinaison a perdu moins d'appui que celui à faible inclinaison, et dans la dernière année de cette réglementation, nous ne serions pas en mesure de reproduire le concept utilisé par Red Bull et certaines autres écuries. Ce n'est physiquement pas possible. Nous ne pourrions pas utiliser les mêmes réglages que Red Bull, notamment au niveau des suspensions. Il nous faut donc tirer le meilleur de la voiture qui est à notre disposition et la régler au mieux."

Lire aussi :

Les deux Mercedes ont d'ailleurs été nettement devancées par la Red Bull de Max Verstappen lors des deux séances d'essais libres du vendredi. Le Néerlandais a conclu la journée avec le meilleur temps en 1'30"847, quand Lewis Hamilton n'a pu faire mieux que 1'31"082 et Valtteri Bottas 1'31"218. Cependant, la Flèche d'Argent paraît désormais moins instable que lors des essais de pré-saison, bien qu'également plus sous-vireuse.

Propos recueillis par Jonathan Noble

partages
commentaires
Photos - Les premiers essais libres de la saison 2021 de F1

Article précédent

Photos - Les premiers essais libres de la saison 2021 de F1

Article suivant

Des débuts "en dents de scie" pour Vettel

Des débuts "en dents de scie" pour Vettel
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Équipes Mercedes
Auteur Benjamin Vinel
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021