Mercedes pourrait courir ailleurs pour ne pas licencier

Le patron de Mercedes en F1, Toto Wolff, a laissé entendre que la marque pourrait s'engager dans d'autres disciplines du sport auto afin d'utiliser les ressources excédentaires après imposition du plafond de dépenses en 2021.

Mercedes pourrait courir ailleurs pour ne pas licencier

Initialement fixé à 175 millions de dollars, le plafond de dépenses introduit par le nouveau Règlement Financier qui entrera en vigueur en 2021 a été abaissé à 145 millions et tombera à 135 millions en 2023. Les écuries du top 3, dont les dépenses entrant dans les limites du plafond budgétaire sont actuellement largement supérieures, vont devoir travailler à la réduction des ressources allouées à la Formule 1.

Une situation qui a déjà amené Ferrari à envisager un engagement dans d'autres championnats de sports mécaniques, comme par exemple l'IndyCar, pour éviter d'avoir à se séparer d'une partie de ses employés. Une stratégie que Mercedes pourrait également adopter, afin notamment d'éviter, entre autres, qu'une partie de son staff ne quitte l'entreprise avec des connaissances sur sa technologie utilisée.

Lire aussi :

"Tout d'abord, nous vivons dans une réalité financière très différente de celle qui prévalait avant le COVID. Nous avons accepté un plafond budgétaire plus bas et il est indispensable que les franchises de F1 qui réussissent gagnent de l'argent au lieu d'en perdre. Pour nous, c'est aussi un moyen de nous assurer que Daimler puisse non seulement apprécier les avantages sportifs et marketing de la plateforme, mais aussi de la rendre aussi neutre que possible en termes de coûts. Et je crois que c'est la raison pour laquelle nous devons soutenir un tel plafond de dépenses."

"Pour nous, il s'agit de réajuster, de changer notre façon de faire et de déployer du personnel dans de nouveaux domaines. Nous avons un département très solide qui s'appelle Mercedes Benz Applied Science, où nous travaillons pour des clients haute performance, et déployons nos services. Et qui sait ? Peut-être que nous allons nous pencher sur d'autres catégories afin de conserver cette ressource, et de garder les ressources humaines et la propriété intellectuelle au sein de Mercedes."

"La cible de quelqu'un qui veut faire les gros titres"

Wolff a également de nouveau démenti les spéculations sur un possible désengagement de Mercedes de l'écurie officielle, insistant sur le fait que la compétition est "exercice essentiel" auquel la direction reste attachée. "Il y a toujours une sorte de campagne et de stratégie en cours. Je pense qu'il est clair que chaque entreprise automobile est confrontée à des temps difficiles et à l'insécurité."

Lire aussi:

"Chaque jour, vous ouvrez un magazine ou un journal sur Volkswagen, Renault, Fiat ou Daimler. Et à cet égard, je comprends parfaitement que notre plateforme sportive soit remise en question. La direction de Mercedes considère la Formule 1 comme une activité essentielle. Nous construisons des voitures de route et des voitures de course. Et en fait, la toute première voiture était une voiture de course."

"Et à cet égard, nous ne la considérons pas simplement comme une plateforme de marketing qui génère de précieux dollars, mais nous la considérons comme un exercice essentiel. Il y a un transfert de technologie entre la route et la Formule 1, et il n'est pas critiqué au sein de Daimler. Néanmoins, nous examinons toutes nos activités et tous nos investissements chaque année. Et je pense que nous sommes juste la cible de quelqu'un qui veut faire les gros titres et peut-être avoir plus de clics."

Avec Adam Cooper  

partages
commentaires
Brawn : "Des gens assez sérieux" s'intéressent à Williams

Article précédent

Brawn : "Des gens assez sérieux" s'intéressent à Williams

Article suivant

Pérez a vu le manque d'argent de Force India "dès le premier jour"

Pérez a vu le manque d'argent de Force India "dès le premier jour"
Charger les commentaires
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021