Mercedes craint d'avoir à faire deux arrêts après son pari raté

Valtteri Bottas pense qu'il va être difficile pour Mercedes de réaliser une stratégie à un arrêt lors du Grand Prix de Monaco, suite au pari manqué des ultratendres en qualifications.

La longévité des hypertendres pose question et certaines équipes ont envisagé d'utiliser l'ultratendre en Q2, ce qui leur aurait permis de démarrer la course avec cette gomme et d'avoir une plus grande flexibilité stratégique, y compris avec la possibilité de mettre en place une combinaison ultratendre/supertendre, évitant alors totalement l'hypertendre.

Cependant, la seconde d'écart en performance entre la gomme à flanc rose et celle à flanc violet rendait la manœuvre risquée, hormis pour Red Bull qui disposait d'un avantage certain. Au final, seul Mercedes a tenté le coup, sans réussite puisque Hamilton et Bottas n'ont pas pu signer de tour suffisamment rapide avec les ultratendres en Q2 pour espérer passer en Q3. Il leur a donc fallu faire une seconde tentative en hypertendres.

"Nous souhaitions essayer de découvrir s'il était possible de se qualifier avec les prime [ultratendres]", a ainsi déclaré Toto Wolff, directeur exécutif de la structure. "Parce que démarrer la course avec l'hyper va être difficile. Nous avons vu beaucoup de graining à l'avant gauche, et de la dégradation à l'arrière."

"Celui qui va mener va gérer le rythme avec beaucoup de soin lors de la course demain, et tout de même être à court de pneu après quelques tours. La situation pourrait être assez délicate et on aurait aimé éviter l'hypertendre."

Pour Bottas, le pari devait être tenté. Le Finlandais redoute par ailleurs que son équipe ne parvienne pas à s'en tenir à la stratégie à un arrêt que tout le monde entrevoit. "Avec l'ultra, nous avons essayé, si nous avions eu assez de rythme, nous aurions peut-être pu le faire."

"Nous avons essayé. Si nous avions pu bien faire fonctionner [cette stratégie], il aurait été super de démarrer avec l'ultra, et par rapport à l'hyper nous aurions pu faire un long relais et nous créer de belles opportunités, surtout en ne démarrant pas de la première ligne, mais ça n'a pas marché."

"Je pense que [l'ultra] est un pneu de course correct. Je pense que l'on peut faire des relais relativement longs avec [lui]. Il y a de petits problèmes de graining, mais ce n'est rien par rapport à l'hyper. Nous avons eu pas mal de difficultés en essais libres, donc je pense honnêtement qu'en partant avec l'hypertendre il va être difficile de faire un seul arrêt."

"Il nous a manqué, d'après nos calculs, un dixième pour [que la stratégie des ultratendres fonctionne]. Maintenant, tout le monde va partir en hyper et il sera intéressant de voir qui aura du graining en premier."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Monaco
Circuit Monte Carlo
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités
Tags monte-carlo, toto wolff