Mercedes veut croire aux signes prometteurs de la W13 à Miami

Mercedes estime que le week-end du Grand Prix de Miami a donné un aperçu de la possibilité pour son concept "zéro ponton" de se battre aux avant-postes cette année en F1.

Lewis Hamilton, Mercedes W13

Photo de: Zak Mauger / Motorsport Images

Mercedes a apporté une série de nouveautés pour la course de Miami, notamment une nouvelle plaque d'extrémité pour l'aileron avant et un aileron arrière à faible appui. Ces modifications ont permis à George Russell d'être en tête de la deuxième séance d'essais du vendredi et à l'équipe de connaître sa journée la plus "compétitive" de la campagne jusqu'à présent.

Malgré les choix de réglages de Mercedes pour le samedi, qui lui ont fait perdre du terrain, Lewis Hamilton terminant sixième sur la grille, le patron de l'équipe, Toto Wolff, a exprimé un certain optimisme quant à ses progrès. Et comme il s'est toujours montré convaincu que le concept de la W13 serait performant lorsque l'équipe maîtrisera les rebonds, il a affirmé que Miami avait prouvé que l'équipe avait raison de continuer à y croire.

À la question de savoir à quel moment Mercedes abandonnerait cette idée et se concentrerait sur l'année prochaine, son directeur exécutif Toto Woff a répondu : "Nous croyons que notre concept a le potentiel pour nous permettre de lutter aux avant-postes. Mais c'est aussi un concept sensible."

"Une fois qu'il est dans la [bonne] fenêtre [de fonctionnement], il peut très bien marcher, mais il est très difficile de l'y mettre, parce que le plancher, évidemment, est beaucoup plus exposé que sur les autres voitures. Nous croyons toujours en cette direction, que c'est la bonne, et nous aurons une autre série de données [en course] et à Barcelone qui seront bonnes pour le travail de corrélation avec les essais avec notre voiture de lancement."

"Ensuite viendra le moment où nous devrons décider ce que nous ferons pour l'année prochaine. Mais ça ne sert à rien de dire que vous faites une croix sur une saison pour vous concentrer sur la suivante, parce que ce sont les mêmes règlements. Je pense simplement que notre compréhension grandit chaque jour, nous avons déjà dit que c'est un autre week-end expérimental. Hier c'était bien, aujourd'hui non."

George Russell au volant de la Mercedes W13

George Russell au volant de la Mercedes W13

La forme de l'équipe cette année a été limitée par le marsouinage extrême dont souffre la W13. Et bien qu'elle ait connu plus de rebondissement entre vendredi et samedi, Wolff a déclaré que le changement de réglage qui l'avait augmenté avait aidé à comprendre ce qui déclenche ou non le phénomène.

"[Vendredi], nous avons eu un aperçu de la performance de la voiture si nous la mettons dans la bonne fenêtre. L'essentiel était, encore une fois, de gérer le marsouinage – et hier, c'était bien. Ensuite, nous avons essayé quelque chose qui ne semblait pas être un grand changement et qui a affecté gravement la voiture et [nous] a fait reculer."

"À la fin des qualifications, les pilotes ont encore souffert du rebondissement et le rebondissement a un gros effet sur les zones de freinage et ce que font les pneus, avec la conséquence que nous finissons en sixième et douzième positions. L'apprentissage est exponentiellement dur en ce moment, mais nous aurions espéré mieux."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Le programme du GP de Miami F1
Article suivant Alonso affirme n'avoir jamais été si compétitif depuis 2012

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France