Mercedes a décelé un problème inédit sur le moteur de Bottas

partages
commentaires
Mercedes a décelé un problème inédit sur le moteur de Bottas
Par : Basile Davoine
22 mai 2017 à 12:52

Suite à l'abandon de Valtteri Bottas lors du dernier Grand Prix en Espagne, Mercedes a découvert un problème encore jamais vu auparavant sur l'unité de puissance du Finlandais.

La voiture de Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08 sur un camion après son problème moteur
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08, Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17
La voiture de Valtteri Bottas, Mercedes-Benz F1 W08 est ramenée
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08, Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
La voiture de Valtteri Bottas, Mercedes-Benz F1 W08 est ramenée

Alors qu'il occupait la troisième place en course, Valtteri Bottas avait été contraint à l'abandon à Barcelone, victime d'une défaillance de son unité de puissance. Mercedes avait apporté de nouveaux moteurs à cette occasion, sur les deux monoplaces, avec des évolutions pour améliorer la fiabilité. Néanmoins, une fuite d'eau survenue plus tôt dans le week-end avait contraint le pilote finlandais à réutiliser la même unité de puissance que lors des quatre premiers Grands Prix de la saison.

L'analyse menée après la course par Mercedes a confirmé qu'un problème de turbo sur l'unité de puissance de Bottas avait provoqué sa perte. Un ennui que la firme à l'étoile n'avait jamais rencontré jusqu'à présent.

"Nous avons identifié la racine du problème, qui était le turbo", confirme Toto Wolff, directeur exécutif de Mercedes. "Nous n'avions jamais détecté ça auparavant, ce qui montre que nous devons être doublement appliqués. C'est un sport technique, et si l'on va jusqu'à la limite, on rencontre des problèmes techniques."

La mésaventure dont a été victime Bottas a été la première grosse défaillance rencontrée par Mercedes avec son unité de puissance en 2017. Compte tenu des circonstances, et de la réutilisation d'un bloc qui avait déjà fait quatre week-ends de course, il n'y a rien d'alarmant pour le constructeur allemand, qui reste une référence dans le domaine. Néanmoins, Wolff reconnaît que l'intensité du duel face à Ferrari ajoute une pression supplémentaire. 

"Nous sommes dans un combat énorme avec Ferrari", insiste-t-il. "D'un côté, c'est très enthousiasmant et difficile, mais de l'autre côté, cela nous oblige à être à la limite. Chaque week-end nous repoussera à la limite, c'est la nouvelle réalité de la Formule 1 en 2017."

"Les trois dernières années ont été extraordinaires. Mais cette saison, j'ai redécouvert pourquoi j'aime le sport. J'aime la compétition intense. Cette compétition fait que l'on ne gagnera pas facilement, mais que l'on fera face à une bagarre féroce. Pour cette raison, le sentiment est bien plus grand quand on parvient à être au top, comme nous l'avons fait en Espagne."

Article suivant
Pirelli prévoit des pneus F1 plus tendres pour 2018

Article précédent

Pirelli prévoit des pneus F1 plus tendres pour 2018

Article suivant

Button compte sur les "énormes" évolutions de McLaren à Monaco

Button compte sur les "énormes" évolutions de McLaren à Monaco
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Valtteri Bottas Boutique
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités