Mercedes défend les clauses contractuelles critiquées par Renault

Directeur de l'écurie Mercedes, Toto Wolff a défendu les clauses contractuelles présentes dans les accords liant l'équipe à ses employés, récemment critiquées par Renault.

Mercedes défend les clauses contractuelles critiquées par Renault
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08, Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17
Cyril Abiteboul, directeur général Renault Sport F1 lors de la conférence de presse
Toto Wolff, directeur exécutif Mercedes AMG F1
Toto Wolff, directeur exécutif Mercedes AMG F1, et le Dr Dieter Zetsche, PDG de Mercedes Benz
Dr. Dieter Zetsche, PDG de Daimler AG et Toto Wolff, directeur exécutif de Mercedes AMG F1
Toto Wolff, Susie Wolff
Toto Wolff, directeur exécutif Mercedes AMG F1 et l'équipe fêtent la victoire

En octobre dernier, Cyril Abiteboul manifestait son mécontentement face aux longues périodes d'inactivité forcée imposées aux employés de Mercedes dans leur contrat en cas de départ. "Nous avons fait signer un cadre de Mercedes l'an dernier, 2017, et il ne va pas nous rejoindre avant 2019 à cause de la situation contractuelle", expliquait-il alors en exemple.

Toto Wolff, en revanche, défend cette approche et émet l'hypothèse qu'Abiteboul ait fait ce commentaire après que Renault ait échoué à recruter un membre du staff de la marque à l'étoile.

"Il s'agit simplement de rester unis au sein de notre organisation pour assurer la stabilité", déclare Wolff pour Motorsport.com. "Dans ce cas, il s'agissait d'un employé qui venait de signer un nouveau contrat et que Renault aurait aimé voir. Ce n'était pas possible dans ce cas, car nous ne pouvions pas le remplacer."

Le succès de l'équipe entière

Mercedes vient de remporter son quatrième titre mondial consécutif, aussi bien chez les pilotes que chez les constructeurs, malgré une nouvelle réorganisation de l'organigramme parmi les dirigeants de l'écurie : il y a un an, James Allison remplaçait Paddy Lowe au poste de directeur technique, ce dernier étant alors sur le départ à destination de Williams.

Ce n'est pas le seul changement au sommet de la structure de Brackley depuis le retour de la marque à l'étoile en tant que constructeur à part entière. Après tout, c'est Ross Brawn qui était initialement à la tête de ce projet, avant l'arrivée de Toto Wolff et de Niki Lauda en vue de la saison 2013. Quoi qu'il en soit, Wolff souligne le mérite des centaines d'employés de l'équipe.

"C'est l'envergure de l'équipe qui est responsable du succès", souligne l'Autrichien. "La durabilité a eu une grande influence sur le succès. L'équipe que nous avons établie a fait du bon travail. Paddy a d'excellentes qualités, mais recruter James Allison était la meilleure décision qui soit."

"Le succès d'une écurie de Formule 1 n'est pas le succès d'une seule personne, que ce soit moi, Niki [Lauda], Ross [Brawn] ou Norbert [Haug], mais celui du groupe de personnes qui travaillent ensemble. Nous devons créer les conditions nécessaires à leur succès."

Propos recueillis par Christian Nimmervoll

 
partages
commentaires
Renault : Hülkenberg et Sainz font une "immense différence"
Article précédent

Renault : Hülkenberg et Sainz font une "immense différence"

Article suivant

"Trop réfléchir" a handicapé Bottas en 2017

"Trop réfléchir" a handicapé Bottas en 2017
Charger les commentaires
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021
Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda Prime

Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda

Max Verstappen trouve les pénalités moteur "illogiques", toutefois elles sont en vigueur depuis désormais quatre saisons et ont en grande partie été façonnées par les difficultés rencontrées par Honda au moment de son retour en F1. Retour sur l'évolution récente des sanctions concernant les unités de puissance.

Formule 1
20 nov. 2021