L'écurie Mercedes a dépensé plus que jamais en 2019

Sur l'exercice 2019, couronné de deux nouveaux titres mondiaux, l'écurie Mercedes AMG F1 a dépensé pas moins de 374 millions d'euros.

L'écurie Mercedes a dépensé plus que jamais en 2019

Les comptes publiés par Mercedes permettent de mesurer à quel point l'écurie va devoir revoir son budget en profondeur pour 2021, date à laquelle le plafond budgétaire de 145 millions de dollars par an (soit environ 122 M€) entrera en vigueur. Certes, plusieurs aspects seront exclus des restrictions, comme les salaires des pilotes et des plus hauts dirigeants ainsi que les dépenses marketing, mais le chemin à parcourir demeure important.

En 2019, l'écurie Mercedes a dépensé 374 millions d'euros, ce chiffre ne concernant que l'équipe de Brackley et non la partie moteur qui évolue indépendamment à Brixworth sous l'entité Mercedes AMG HPP. Sur cet exercice, l'équipe a également enregistré 408 millions d'euros de revenus, du jamais vu puisque ce chiffre est en hausse par rapport à 2017 (379 M€) et 2018 (380 M€). Cela s'explique principalement par les primes de résultat reçues de la F1 et par le sponsoring.

Lire aussi :

Les comptes révèlent que l'écurie se rapproche un peu plus encore de l'autonomie, puisque la maison mère Mercedes-Benz n'a versé que 34 millions d'euros au titre d'une contribution marketing. La structure de Brackley a également été en mesure de payer elle-même la fourniture des moteurs par Mercedes AMG HPP. Si les revenus de Mercedes F1 ont augmenté, ses dépenses aussi puisqu'elles ont donc atteint 374 M€ contre 348 en 2017 et 350 en 2018.

L'augmentation des revenus et des dépenses est en partie liée au projet de collaboration entre Mercedes et Ineos, qui a permis de faire rentrer de l'argent mais a aussi entraîné une hausse de personnel pour procéder à davantage de recherche & développement en vue de la nouvelle réglementation technique, et avant l'arrivée du plafond budgétaire. Le nombre d'employés chez Mercedes était de 1016 en 2019 – contre 912 en 2017 et 968 en 2018 – pour une masse salariale de 107 millions d'euros.

"L'équipe vise les deux titres mondiaux pour la septième saison consécutive, tout en se préparant à être la plus compétitive possible sous l'égide de la nouvelle réglementation financière qui sera introduite en 2021", souligne Toto Wolff, directeur de la branche sportive de Mercedes. "Les dirigeants sont fiers et enthousiastes à l'idée de courir en 2020 et sont investis pour faire perdurer cet impressionnant bilan qui dure depuis 2014. L'équipe peut s'adapter sportivement et commercialement aux changements dans son environnement opérationnel et elle continuera à investir dans ses capacités et sa culture pour assurer un succès à moyen et long terme, à la fois sur la piste et en dehors."

partages
commentaires
Le patron de Ferrari a "toute confiance" en Binotto
Article précédent

Le patron de Ferrari a "toute confiance" en Binotto

Article suivant

Pirelli testera des pneus prototypes 2021 à Portimão

Pirelli testera des pneus prototypes 2021 à Portimão
Charger les commentaires
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021
Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda Prime

Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda

Max Verstappen trouve les pénalités moteur "illogiques", toutefois elles sont en vigueur depuis désormais quatre saisons et ont en grande partie été façonnées par les difficultés rencontrées par Honda au moment de son retour en F1. Retour sur l'évolution récente des sanctions concernant les unités de puissance.

Formule 1
20 nov. 2021