Mercedes doit prouver à la FIA la sûreté de son T-wing

La FIA veut vérifier la sécurité du T-wing de Mercedes avant le début de la troisième séance d'essais libres à Bahreïn.

Lors de la deuxième séance d'essais libres, vendredi après-midi, une partie du T-wing de la Mercedes de Valtteri Bottas s'est décrochée. Cet élément a endommagé le fond plat de la Red Bull de Max Verstappen, provoquant la colère de Christian Horner. Il s'agit du deuxième incident de ce type, puisque Bottas avait également connu la même mésaventure en Chine la semaine dernière. La FIA a donc décidé de prendre le sujet très au sérieux. En plus de la question de la sécurité des pilotes, des interrogations sont nées autour de celle des commissaires, contraints d'aller en piste récupérer les débris.

Mercedes a travaillé depuis hier soir pour renforcer le T-wing sur ses monoplaces, et doit désormais prouver à la FIA que les ajustements effectués éviteront de revivre un incident de ce genre. Si le délégué technique de la FIA, Jo Bauer, n'est pas convaincu, il sera demandé à l'équipe allemande de retirer ces appendices.

Lors du passage habituel de la monoplace de Lewis Hamilton aux vérifications des commissaires samedi matin, la W08 n'était pas équipée du T-wing. L'écurie de Brackley était peut-être en train de continuer à renforcer la fixation de cet élément, expliquant son absence.

Avec Adam Cooper

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Circuit Bahrain International Circuit
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités
Tags fia, sécurité, t-wing