Mercedes doute que la stratégie à un arrêt aurait fonctionné

Mercedes n'est pas sûr qu'une stratégie "originale" à un seul arrêt lors du Grand Prix de São Paulo aurait fonctionné, malgré le message de Valtteri Bottas en course disant qu'un doublé avait été "gâché".

Après être parti dixième de la course, Lewis Hamilton a remonté le peloton pour aller finalement dépasser son rival Max Verstappen et s'imposer, réduisant l'écart au championnat à 14 points et se maintenant dans la course au titre à trois épreuves du terme de la saison. Le Néerlandais, dans une tentative pour se prémunir d'un undercut alors qu'il se trouvait sous la menace du Britannique, s'est arrêté 13 tours après avoir chaussé son premier train de pneus durs.

Quand Mercedes a répondu en arrêtant tour à tour ses deux pilotes, Valtteri Bottas a fait savoir à la radio qu'il pensait que son écurie avait "gâché un doublé facile". Il a par la suite expliqué au micro de Sky Sports : "Selon moi, [une stratégie] à un arrêt aurait été plus rapide parce que nous avions rallongé le premier relais et chaussé le pneu dur ensuite. Nous allons regarder cela de plus près mais, selon moi, nous aurions dû faire le doublé." Le Finlandais a terminé troisième à trois secondes de Verstappen.

Toutefois, pour Toto Wolff, le directeur exécutif de Mercedes, l'application d'une stratégie à un seul arrêt aurait rendu la tâche difficile pour Bottas. Il souligne également la nécessité, selon lui, de couvrir Sergio Pérez pour conserver la troisième place, surtout en profitant d'une Virtual Safety Car opportune.

"Je ne suis pas sûr que nous aurions pu tenir sur un seul arrêt", a déclaré Wolff. "Peut-être. Mais c'était aussi risquer de perdre la troisième place contre Pérez. Je pense que c'était [la bonne décision]. C'était peut-être infime entre les deux, mais nous ne voulions pas risquer la place face à Pérez."

Quant au responsable de l'ingénierie de piste de Mercedes, Andrew Shovlin, il a indiqué que l'écurie avait envisagé cette possibilité mais avait fini par estimer que cela aurait placé le podium de Bottas en danger.

"Valtteri pensait que ça marcherait et qu'il y avait un pari à prendre mais le problème, c'est que si on fait un mauvais pari, alors on aurait pu risquer un podium avec Valtteri. Avec Lewis, quand vous pensez que vous pouvez battre Max avec la même stratégie, vous le faites parce que nous pensions avoir le rythme pour vraiment attaquer si nous pouvions avoir un peu de décalage au niveau des pneus."

"L'option d'une stratégie originale a été discutée, mais elle n'était pas très attrayante car il y a des doutes et si vous vous trompez, vous ne pouvez pas gagner la course. On a vu à quel point [les performances de] Max ont chuté sur le pneu dur, cela aurait été très difficile et il aurait fallu intégrer beaucoup de gestion."

Au classement constructeurs, Mercedes possède 11 points d'avance sur Red Bull Racing au sortir du Grand Prix disputé à Interlagos.

Lire aussi :
partages
commentaires
Les commissaires n'ont pas visionné la caméra embarquée de Verstappen
Article précédent

Les commissaires n'ont pas visionné la caméra embarquée de Verstappen

Article suivant

Alpine a "repoussé la tactique d'équipe à la limite"

Alpine a "repoussé la tactique d'équipe à la limite"
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021