Mercedes ne concevra pas de deuxième voiture d'ici Melbourne

Contrairement au spectaculaire rythme de développement qui avait rythmé les essais hivernaux l'an passé, Mercedes ne mettra pas en piste à Melbourne une monoplace significativement différente de la W11 présentée aujourd'hui.

Mercedes ne concevra pas de deuxième voiture d'ici Melbourne

Mercedes a dévoilé à Silverstone sa W11 pour la saison 2020, et il faut s'attendre à voir une version très proche de celle-ci en piste pour le premier Grand Prix à Melbourne. Le directeur technique de l'écurie allemande l'assure, il n'est pas question d'introduire autant de modifications que l'an passé sur la monoplace entre le moment de sa présentation, celui des essais hivernaux et le rendez-vous australien. James Allison justifie cette approche plus mesurée par la grande stabilité réglementaire qui règne entre 2019 et cette année.

Lire aussi :

"Nous serons plus conventionnels cette année", explique-t-il. "Nous aurons toujours des évolutions pour Melbourne qui arriveront durant la deuxième semaine des essais hivernaux, mais il n'y aura pas d'approche avec une nouvelle voiture complète comme en 2019. L'an dernier, la réglementation avait significativement changé et elle s'était décidée tard. Dans ces circonstances, avoir une monoplace pour la présentation et une autre pour la deuxième semaine nous a donné la chance d'apprendre un maximum pour la spécification de Melbourne. La réglementation est beaucoup plus mure cette année et avec cette stabilité, le développement 2020 est déjà au même niveau que celui de la voiture finale de l'an dernier. Renouveler une telle approche n'aurait donc pas de sens."

Repartir sur une base "fertile" pour le développement

Cette stabilité ne veut pas pour autant dire que Mercedes a rechigné à incorporer de grosses nouveautés sur sa W11, au contraire. Se contenter d'un développement de sa devancière n'aurait pas été suffisant pour atteindre les objectifs clairs de défense de la couronne mondiale.

"Si nous avions simplement continué à ajouter des choses à la base de 2019, nous aurions trouvé des gains de performance, mais selon toute vraisemblance, nous serions déjà en train de prendre du retard", assure Allison. "Nous voulions modifier certains aspects du concept de la voiture, qui sont impossibles à changer au cours d'une saison, et cela nous offre une base plus fertile pour la nouvelle saison. Nous avons essayé d'apporter quelques modifications architecturales bien choisies pour conserver une forte courbe de développement, même si le règlement est désormais plus mature."

"Rien n'a vraiment changé réglementairement, donc la voiture roulera avec des niveaux de traînée très similaires à l'année dernière. Ce qui a changé, bien sûr, ce sont nos efforts consentis durant l'hiver pour augmenter l'efficacité aérodynamique du package, ce qui nous donne une monoplace qui génère beaucoup plus d'appui en échange de cette traînée."

partages
commentaires
Les modifications à Melbourne auront lieu pour 2021 ou 2022
Article précédent

Les modifications à Melbourne auront lieu pour 2021 ou 2022

Article suivant

Comment Mercedes résout ses problèmes de refroidissement avec la W11

Comment Mercedes résout ses problèmes de refroidissement avec la W11
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021