Formule 1
28 mars
Événement terminé
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
EL1 dans
4 jours
C
GP du Portugal
02 mai
Course dans
20 jours
09 mai
Prochain événement dans
24 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
63 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
80 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
111 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
139 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
146 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
167 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
171 jours
10 oct.
Course dans
181 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
196 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
203 jours
07 nov.
Course dans
210 jours

Mercedes lance un plan d'écologie et de développement durable

Mercedes a annoncé un plan qui implique notamment une empreinte CO2 neutre pour ses équipes de Formule 1 et de Formule E dès 2020, à la fois dans ses activités sur circuit, mais aussi dans ses usines.

Mercedes lance un plan d'écologie et de développement durable

Lorsque Lewis Hamilton a expliqué avoir changé drastiquement ses habitudes de vie pour donner la priorité à l'écologie l'an dernier, le débat avait été lancé en F1 au sujet des initiatives que chacun pourrait adopter pour aider la discipline à compenser la pollution qu'elle génère naturellement par son activité principale, mais aussi par les déplacements qu'elle inclut et par l'empreinte carbone du paddock dans son ensemble.

Le sextuple Champion du monde avait notamment assuré qu'il souhaitait imprimer le tempo au sein de son équipe pour que celle-ci débute sa transition vers une empreinte la plus limitée possible. Outre les progrès technologiques et techniques purs, le Britannique souhaitait notamment que son équipe, Mercedes, prenne des initiatives comme supprimer les plastiques à usage unique dans son motorhome et son usine, et Toto Wolff avait également expliqué que la marque cherchait à remplacer le mode de fonctionnement de son banc d'essais de Brixworth, pour qu'il devienne plus écologique.

Réduire et compenser les émissions de CO2

Le constructeur a finalement présenté cette semaine un plan pour réduire drastiquement son impact écologique axé autour des équipes qu'il possède en F1 et en Formule E. La première mesure est une réduction de moitié de ses émissions de CO2 de l'équipe de F1 à l'horizon 2022, par rapport à ce qu'elles étaient en 2018. La première initiative a été de commencer une transition vers une énergie de source renouvelable pour ses usines, et l'objectif est de compenser ses émissions de CO2, de manière à devenir neutre en carbone.

Lire aussi :

"On adopte une approche holistique face à la durabilité chez Daimler, nous prenons la responsabilité des effets économiques, écologiques et sociaux de nos activités", explique Markus Schäfer, membre du Conseil d'administration de Daimler AG, et responsable de la recherche et du développement des voitures Mercedes. "Notre ambition est de mener la transition vers une mobilité neutre en carbone et durable. La F1 est l'une des compétitions les plus difficiles techniquement au monde, et le succès ne peut être rencontré qu'en repoussant les limites technologiques tous les jours."

"Notre équipe de F1 aura une empreinte carbone neutre en 2020 et nous encourageons vivement la F1 à prendre des décisions vers la neutralité en CO2 pour la discipline entière, et à faire la course vers un futur durable. Avec la direction annoncée aujourd'hui, nous voulons nous assurer que la Formule 1 et la Formule E améliorent leur impact positif sur notre marque à l'avenir."

Mercedes travaille également en étroite collaboration avec la FIA pour mener le développement de carburants durables et renouvelables, ainsi que pour l'augmentation de la part électrique des V6 turbo hybrides utilisés actuellement dans la discipline. La marque souligne qu'elle peut profiter d'être la seule engagée à la fois en F1 et en Formule E pour développer des technologies de pointe, qui sont à la base de son engagement en compétition et qui peuvent ensuite s'appliquer à l'automobile de route, un secteur dans lequel la firme a d'ailleurs débuté une électrification massive.

Lier la compétition à l'automobile de route

L'efficience des moteurs thermiques est également au centre des progrès du marché automobile, en dépit de leur interdiction dans 15 à 20 ans dans la majorité des pays d'Europe. Ceux-ci, couplés à des technologies hybrides, permettent une transition plus douce vers l'électrique et une réduction des émissions de CO2, obligatoire dès cette année dans les législations européennes. Les bénéfices des motorisations hybrides en F1 n'y sont certainement pas étrangers, puisque les V6 utilisés dans la discipline battent des records d'efficience thermique. Celle-ci s'élève en effet à 50%, du jamais vu pour une technologie de ce type.

Le développement des voitures de route bénéficie également des systèmes électroniques complexes initialement conçus pour la Formule 1 et la Formule E, qui contribuent également à une performance et une efficience d'ensemble qui font progresser la marque tout entière vers un avenir plus propre. De la même manière, la conception et le développement numériques des voitures sont des moyens d'optimiser au maximum les véhicules, et c'est notamment possible grâce à l'évolution des outils de simulation et de corrélation entre le numérique et le développement physique.

"L'industrie automobile toute entière est au milieu d'un changement massif et Daimler mène celui-ci en prenant la responsabilité d'une mobilité durable", note Toto Wolff, directeur de l'équipe Mercedes en F1. "Nous représentons l'étoile à trois branches sur la piste, et nous voulons que nos plateformes de sport automobile soient un cas d'étude pour l'implémentation rapide et ouverte d'innovations permettant un futur plus durable. Cela passe par des technologies hybrides et à batterie dans nos voitures de course, par nos habitudes quotidiennes sur les circuits, et par nos infrastructures de production. Nous voulons être à la pointe du changement."

Lire aussi :

Parmi les autres initiatives prises, on trouve notamment la décision de se reposer davantage sur les énergies renouvelables dans les usines, puisque celle de Brackley, où sont conçus les châssis Mercedes, utilise déjà des énergies à source renouvelable pour compenser les émissions polluantes produites par les outils de simulation et la soufflerie. L'usine de Brixworth, où réside le département High Performance Powertrains (HPP) en charge des moteurs pour la F1 et la Formule E, produit plus de la moitié de son électricité grâce à des panneaux solaires et à la géothermie.

Pour toutes les sources d'énergie extérieures, l'usine s'est engagée à se fournir elle aussi via des entreprises proposant des sources renouvelables. Les deux sites de production sont certifiés ISO 14001, c'est-à-dire qu'ils répondent à des exigences précises de management environnemental. Enfin, comme l'avait voulu Hamilton, le constructeur n'utilisera plus de plastiques à usage unique pour ses hospitalités, et les hôtels seront choisis aussi sur des critères écologiques.

"La durabilité est très importante pour moi à titre personnel", rappelle le pilote britannique. "Je suis devenu de plus en plus ouvert aux problèmes environnementaux auxquels nous faisons face et je veux juste avoir un impact positif et essayer de jouer mon rôle. J'ai changé mon régime, qui est désormais basé sur les plantes, j'ai changé la manière dont je voyage et j'ai commencé à compenser [les émissions de] mes voyages."

"J'ai commencé à conduire à la fois des voitures hybrides rechargeables et des voitures 100% électriques de Mercedes. J'ai aussi mis la durabilité au cœur d'autres affaires dans lesquelles je m'implique, comme ma nouvelle collection prêt-à-porter avec Tommy Hilfiger. C'est génial de voir Mercedes prendre la responsabilité pour la durabilité et que la famille Mercedes entière fasse des efforts pour prendre le problème en main. J'espère que je pourrai également apporter une contribution significative."

partages
commentaires
Il n'y aura pas de GP de F1 sans toutes les équipes

Article précédent

Il n'y aura pas de GP de F1 sans toutes les équipes

Article suivant

Coronavirus : Melbourne prépare le GP mais n'exclut pas d'annuler

Coronavirus : Melbourne prépare le GP mais n'exclut pas d'annuler
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1 , Formule E
Équipes Mercedes
Auteur Emmanuel Touzot
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

L'excessive et vaine croisade de Ricciardo sur les crashs en F1 Prime

L'excessive et vaine croisade de Ricciardo sur les crashs en F1

Daniel Ricciardo a été parmi les pilotes les plus virulents ces derniers mois pour dénoncer l'exploitation, selon lui à outrance, des images des accidents par la Formule 1. Une vision des choses compréhensible bien qu'excessive et vaine.

Formule 1
10 avr. 2021
Entretien - Les ambitions de titre de Max Verstappen Prime

Entretien - Les ambitions de titre de Max Verstappen

Juste avant de jouer la victoire au Grand Prix de Bahreïn avec une Red Bull finalement dominatrice, Max Verstappen a accordé une longue interview à Motorsport.com. Ses progrès depuis ses débuts, ses espoirs pour la saison à venir, la fin du règne de Hamilton... il s'est confié sur ces sujets en détail.

Formule 1
8 avr. 2021
Quand la carrière d'un pilote de F1 ne dura que 800 mètres Prime

Quand la carrière d'un pilote de F1 ne dura que 800 mètres

Les débuts en Formule 1 de Nikita Mazepin, à Bahreïn, n'ont duré que quelques mètres, mais une saison complète l'attend grâce à ses soutiens financiers. En 1993, Marco Apicella n'a, lui, été pilote de Grand Prix que pendant 800 mètres. Voici son histoire.

Formule 1
7 avr. 2021
Leclerc : "Être en colère et impatient n'est pas constructif" Prime

Leclerc : "Être en colère et impatient n'est pas constructif"

Alors que vient de débuter la saison 2021 de F1, Charles Leclerc s'est longuement confié à Motorsport.com. Un entretien exclusif dans lequel il aborde l'arrivée de Carlos Sainz, sa vision de la F1, la crise sanitaire et, bien sûr, ses objectifs avec Ferrari.

Formule 1
6 avr. 2021
Un jour, Porsche a gagné en F1... connaissez-vous la 804 ? Prime

Un jour, Porsche a gagné en F1... connaissez-vous la 804 ?

Au-delà des férus de F1 et d'histoire du sport automobile, quels sont ceux capables de citer l'unique victoire de Porsche dans la discipline en tant que constructeur ? Nombreux sont peut-être aussi ceux qui ignoraient l'existence d'un engagement d'usine du constructeur allemand...

Formule 1
5 avr. 2021
Le timing cauchemardesque qui pourrait entraver Mercedes Prime

Le timing cauchemardesque qui pourrait entraver Mercedes

Même s'ils n'avaient pas la voiture la plus rapide, Mercedes et Lewis Hamilton ont remporté le Grand Prix de Bahreïn de Formule 1. Toutefois, un développement poussé de la W12 afin de surpasser la Red Bull RB16B ne pouvait pas tomber au plus mauvais moment.

Formule 1
4 avr. 2021
Les pilotes de Formule 1 partis à l'assaut de la NASCAR Prime

Les pilotes de Formule 1 partis à l'assaut de la NASCAR

Si Daniel Ricciardo a la possibilité d'essayer une NASCAR très prochainement, l'Australien ne sera pas le premier pilote de Formule 1 à dompter une stock-car et son moteur V8 survitaminé. Avant lui, une dizaine de stars de la F1 ont goûté au sport mécanique le plus populaire des États-Unis.

Formule 1
2 avr. 2021