Mercedes a "la voiture la plus longue", et y croit

partages
commentaires
Mercedes a
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
23 juin 2017 à 07:00

Pour cette nouvelle ère technique avec une nouvelle réglementation en vigueur, Mercedes a fait le choix d'un empattement long pour sa W08. Un pari dont l'écurie affirme qu'il porte ses fruits.

Valtteri Bottas, Mercedes-Benz F1 W08
Valtteri Bottas, Mercedes-Benz F1 W08
Valtteri Bottas, Mercedes-Benz F1 W08
Toto Wolff, Executive Director Mercedes AMG F1
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1
Valtteri Bottas, Mercedes-Benz F1 W08

L'empattement d'une monoplace (longueur entre les roues avant et arrière) joue un rôle crucial sur les différents circuits, puisqu'un empattement court favorise les performances sur les pistes étroites ou sinueuses, tandis que s'il est long, il permet d'être rapide dans les courbes à la vitesse élevée.

"Nous avons décidé il y a 18 mois que nous croyions qu'une voiture plus longue générerait plus de performance et plus d'appui qu'une voiture plus courte", déclare Toto Wolff. "Avec la nouvelle réglementation, les pneus plus larges et les charges sur les suspensions, c'est un concept que nous avons adopté."

"Nous avons désormais la voiture la plus longue. Cela nous désavantage peut-être sur les circuits urbains, mais ce désavantage est minuscule par rapport aux avantages que nous générons sur les grands circuits rapides. Dans l'absolu, il s'agit de trouver le meilleur compromis pour 20 courses, et non d'optimiser la voiture pour une seule course."

"On a vu, par le passé, que certaines équipes n'étaient très compétitives qu'à Monaco, ou qu'elles l'étaient à Monza ou à Spa. Il s'agit donc de faire un compromis, et nous avons fait du très bon travail ces dernières années."

Question de réglages

Mercedes a connu son Grand Prix le plus difficile de ce début de saison à Monaco, sur le circuit où les empattements longs sont théoriquement les plus désavantagés, et l'équipe anglo-allemande a longuement analysé son échec pour savoir quel rôle avait joué son pari technique dans sa déconvenue monégasque.

Sa conclusion : il s'agit d'un rôle mineur, et les bénéfices seront bien plus notables sur les circuits rapides. C'est ce que confirme Valtteri Bottas, à qui le podium a échappé en Principauté.

"Je pense que le long empattement de notre voiture n'a probablement eu qu'un effet minime", estime le pilote Mercedes. "L'équipe a fait des simulations et des calculs, et [l'empattement] n'était qu'un petit problème ; c'était principalement un souci de réglages."

"Nous avons analysé nos problèmes, nous avions probablement de simples difficultés à régler la voiture pour ce circuit. C'est aussi un type de tracé où la Ferrari est meilleure. Il semble qu'ils aient trouvé un bien meilleur équilibre que nous à Monaco, et pour un pilote, avoir un bon équilibre et faire beaucoup de tours avec confiance, cela peut faire une grande différence."

La Flèche d'Argent est-elle la meilleure monoplace du plateau ? D'après Bottas, c'est le cas dans un certain contexte. "Je pense qu'elle est très sensible en général, mécaniquement et aérodynamiquement aussi. Tout est fait avec un tel niveau de détail que si on a les bons réglages, c'est la voiture la plus rapide de la grille ; sinon, c'est plus délicat", conclut le Finlandais.

Article suivant
Mon job en F1 : maître de cérémonie du podium

Article précédent

Mon job en F1 : maître de cérémonie du podium

Article suivant

Massa compare à son tour l'accident de Sainz à Spa 2012

Massa compare à son tour l'accident de Sainz à Spa 2012
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Valtteri Bottas Boutique
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Jonathan Noble
Type d'article Actualités