Mercedes a la "peau dure" et encaisse la frustration de Hamilton

Toto Wolff a déclaré après le GP de Turquie que le muret des stands Mercedes avait la "peau suffisamment dure" pour comprendre la frustration de Lewis Hamilton à la radio sur la stratégie pneumatique.

Parti 11e du Grand Prix de Turquie, Lewis Hamilton est parvenu à remonter dans le top 5 et même sur le podium provisoire grâce à son rythme et au pari de prolonger le plus longtemps possible son relais avec ses pneus du départ. Toutefois, alors que les doutes sur la possibilité de rallier l'arrivée avec ces gommes étaient de plus en plus grands, Mercedes a fini par obliger son pilote à rentrer à quelques tours du drapeau à damier pour chausser un nouveau train. Il a finalement terminé cinquième.

Comme souvent dans ces circonstances où l'adrénaline coule à flots, Hamilton n'a pas caché sa frustration à la radio quand, une fois ressorti, il s'est trouvé dans l'incapacité de reprendre du terrain sur les voitures devant lui et même sous la pression d'autres pilotes. Le septuple Champion du monde jugeait qu'il aurait fallu s'en tenir au pari de rester en piste, bien qu'il ait mis plus tard de l'eau dans son vin.

Interrogé après le GP sur ces moments de frustration, lors desquels Hamilton a notamment demandé à son ingénieur de piste, Peter Bonnington, de le "laisser tranquille", le directeur exécutif de Mercedes, Toto Wolff, a indiqué que l'équipe n'avait "aucun problème du tout avec les conversations difficiles à la radio".

"Évidemment, nous ne parlerions pas comme ça à Lewis, parce qu'il pilote une voiture à 320 km/h. Mais tout va bien, absolument. Nous sommes totalement alignés, nous sommes dans le même bateau depuis huit ans. Nous avons la peau assez dure pour comprendre qu'un pilote dans la voiture est frustré par la situation, [mais] qu'il comprendra après."

En Russie, Hamilton avait également remis en question la stratégie de Mercedes. Il a d'abord ignoré un appel à rentrer au stand avant de suivre l'équipe pour chausser des intermédiaires un tour plus tard, une décision qu'il a ensuite qualifiée de "coup de génie" : "Je pense que nous devons juste travailler sur la communication pour nous faire confiance, et d'une certaine manière être capable de décrire ce que nous recherchons", a ajouté Wolff.

Andrew Shovlin, responsable de l'ingénierie de piste chez Mercedes, a déclaré que le stand "ne s'attendait pas à autre chose que de la frustration" à la suite de sa cinquième place, tout en précisant que Hamilton avait compris cette décision après le débriefing d'après course. "Il comprend les raisons. Je pense que c'est juste de la frustration de sa part car à certains moments de cette course, il pensait qu'il allait être sur le podium, et cela ne s'est pas réalisé."

"Il y a un peu de déception là-dedans. Mais si nous regardons comment nous avons opéré, c'était sensé et dans une bataille de championnat, il y a un moment où vous devez arrêter de prendre des risques et vous devez limiter vos pertes. Même si ces décisions sont difficiles à prendre, il faut être fort et les prendre."

Lire aussi :

partages
commentaires
Ocon sans arrêt : "Avec un tour de plus, j'aurais crevé"
Article précédent

Ocon sans arrêt : "Avec un tour de plus, j'aurais crevé"

Article suivant

Red Bull surpris par le gain de puissance de Mercedes

Red Bull surpris par le gain de puissance de Mercedes
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021