Formule 1
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Mercedes révèle l'erreur qui a retardé Bottas dans les stands

partages
commentaires
Mercedes révèle l'erreur qui a retardé Bottas dans les stands
Par :
30 mai 2019 à 11:49

Si Valtteri Bottas s'est retrouvé à la merci de Max Verstappen dans la voie des stands lors du Grand Prix de Monaco, ce n'est pas dû au hasard. Juste avant, un pistolet a été accroché par Lewis Hamilton, retardant ainsi l'arrêt du Finlandais.

Mercedes a a révélé qu'une erreur survenue lors de l'arrêt au stand de Lewis Hamilton à Monaco avait retardé celui de Valtteri Bottas dans la foulée. Un incident lourd de conséquences, puisqu'il a engendré par effet domino la pénalité infligée à Max Verstappen, relâché par Red Bull Racing juste devant la Mercedes, mais a surtout privé l'écurie allemande d'un nouveau doublé. Car dans cet incident, Bottas a également endommagé sa jante, ce qui l'a contraint à repasser au stand au tour suivant, lui faisant perdre sa position par rapport à Sebastian Vettel.

L'entrée en piste de la voiture de sécurité pour permettre aux commissaires de nettoyer des débris – disséminés suite à la crevaison de Charles Leclerc – avait précipité le premier arrêt des leaders. Mercedes a alors choisi de faire rentrer Hamilton et Bottas simultanément, demandant au préalable au Finlandais de laisser suffisamment d'écart pour que le Britannique puisse changer de pneus et que son tour vienne ensuite. Ce que l'on ignorait jusqu'à ce jour, c'est que l'arrêt de Bottas avait été légèrement retardé, en raison d'un contact involontaire entre Hamilton et un pistolet pneumatique.

Lire aussi :

"Si l'on peut s'arrêter sous voiture de sécurité à Monaco, c'est vraiment le meilleur des mondes", explique James Vowles, stratège de Mercedes. "À partir du 11e tour, nous savions qu'il était possible de chausser des pneus pour aller jusqu'à la fin de la course. Nous pensions que c'étaient les mediums, mais les durs l'auraient fait facilement aussi et Vettel et Verstappen le savaient. C'est pour cela qu'ils les ont choisis."

"Lorsque l'on fait un double arrêt sous Safety Car, il est vraiment important d'avoir un écart entre les voitures, de manière à ce que le premier puisse être effectué et que le second s'enchaîne directement. En piste, Valtteri l'a fait à la perfection. Lewis a fait son arrêt au stand, il est reparti puis Valtteri est arrivé immédiatement. C'était une course entre Vettel, Verstappen et Valtteri dans les stands. Malheureusement, quand Lewis est reparti, il a accroché un des pistolets et il a fallu quelques secondes pour le remettre correctement en fonction. Cela nous a coûté quelques dixièmes. C'est tout, mais ça suffit [pour faire la différence]."

La jante endommagée de Bottas

La jante endommagée de Valtteri Bottas, Mercedes AMG W10

En quittant son stand, Bottas s'est retrouvé quasiment aux côtés de Verstappen, et il a touché le rail sur sa droite en se décalant. Le Néerlandais a écopé d'une pénalité de cinq secondes, Red Bull étant jugé responsable de l'avoir relâché trop hâtivement. Bottas, lui, s'est retrouvé avec une jante abîmée et forcé de s'arrêter une deuxième fois, heureusement pour lui toujours sous régime de voiture de sécurité.

"Nous avons perdu quelques dixièmes lors de l'arrêt de Valtteri", précise James Vowles. "Red Bull a fait un excellent arrêt, un des meilleurs de l'année pour eux, et ces deux extrêmes font que, lorsqu'ils étaient dans la voie des stands, Verstappen est reparti juste sur la gauche de Valtteri, le poussant à aller vers le mur à droite et à endommager sa roue avant droite, ce que vous pouvez voir sur cette image [ci-dessus]."

"Cette image a bien sûr été prise après la course. En direct, nous pouvons voir les pressions de pneus et nous y avons rapidement jeté un œil. Après quelques virages, alors que Valtteri était de retour en piste, il est devenu évident qu'il y avait un problème et que nous commencions à perdre de la pression pneumatique. Nous devions réagir et faire rentrer Valtteri. Si nous avions attendu plus longtemps, il se serait retrouvé dernier. Nous l'avons fait revenir dans la voie des stands, lui avons mis les pneus durs et il est reparti en quatrième position."

Article suivant
Mercedes devrait lancer sa première évolution moteur au Canada

Article précédent

Mercedes devrait lancer sa première évolution moteur au Canada

Article suivant

Williams aura bientôt un nouveau package aéro

Williams aura bientôt un nouveau package aéro
Charger les commentaires