Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
11 jours

Mercedes a son nouveau moteur à Montréal

partages
commentaires
Mercedes a son nouveau moteur à Montréal
Par :
6 juin 2019 à 15:10

Lewis Hamilton et Valtteri Bottas disposeront de l'évolution de l'unité de puissance Mercedes pour le Grand Prix du Canada.

Mercedes a confirmé l'introduction de sa première évolution moteur de la saison, à l'occasion du Grand Prix du Canada qui aura lieu ce week-end. Le constructeur allemand est le seul à avoir utilisé la même spécification depuis le début du championnat, aussi bien pour son écurie d'usine que pour ses clients. À Montréal, les deux W10 de l'écurie d'usine, de Lewis Hamilton et Valtteri Bottas, ainsi que les monoplaces de Racing Point et Williams, disposeront de l'unité de puissance évoluée. 

Le seul pilote ayant eu recours à un deuxième moteur Mercedes jusqu'à présent était George Russell, suite à l'accident dont il avait été victime en essais libres à Bakou, en passant violemment sur une plaque d'égout qui s'était détachée. Renault, Ferrari et Honda ont tous introduit à un moment ou un autre une nouvelle spécification de leur unité de puissance. 

Lire aussi :

Du côté de Mercedes, on est donc resté fidèle au tableau de marche établi avant le début de la saison, notamment dans l'optique d'éviter des pénalités sur la grille de départ en fin d'année. Faire débuter la deuxième spécification du bloc moteur sur le Circuit Gilles Villeneuve n'est pas anodin, puisqu'il s'agit d'un tracé où la puissance est primordiale, compte tenu des nombreuses lignes droites. 

Avant d'arriver à Montréal, Toto Wolff n'a d'ailleurs pas manqué de manifester son inquiétude, estimant que le tracé de l'île Notre-Dame pourrait constituer un terrain de jeu idéal pour des Ferrari particulièrement redoutées en vitesse de pointe. "Lors des six courses précédentes, nous avons été très forts en virage mais avons perdu du temps en ligne droite", a rappelé le directeur de Mercedes. "Le Canada est donc un immense défi pour nous car les caractéristiques du circuit pourraient favoriser nos adversaires ; il y a beaucoup de longues lignes droites, et peu de virages dans lesquelles nous pouvons reprendre du temps."

Article suivant
Le GP du Canada sera "un bon test" pour le moteur Honda

Article précédent

Le GP du Canada sera "un bon test" pour le moteur Honda

Article suivant

Norris a découvert le style de Verstappen lors de courses en ligne

Norris a découvert le style de Verstappen lors de courses en ligne
Charger les commentaires