Mercedes félicite Ferrari pour sa perspicacité

partages
commentaires
Mercedes félicite Ferrari pour sa perspicacité
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
Traduit par: René Fagnan
1 déc. 2015 à 14:50

Mercedes félicite Ferrari si cette dernière a réussi à adroitement profiter de sa relation avec Haas F1 Team pour disposer d’un avantage.

Sebastian Vettel, Ferrari SF15-T
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W06
Susie Wolff, Pilote de développement Williams avec son mari Toto Wolff, Directeur Exécutif de Mercedes AMG F1
Soufflerie Ferrari
La soufflerie

Cela fait suite à l’annonce faite par la FIA que la collusion concernant les tests aérodynamiques n’était plus autorisée.

Les officiels de la FIA ont produit un document destiné à clarifier les règles concernant les limites du travail de soufflerie et par CFD (dynamique computationnelle des fluides, par informatique).

Certaines écuries craignaient en effet que Ferrari ait profité de ses liens avec la nouvelle écurie Haas pour lui faire effectuer des essais et des études aérodynamiques.

Ferrari a bien fait comprendre n’avoir enfreint aucun règlement. Toutefois, les choses sont désormais différentes, et le règlement révisé est très clair et strict à ce sujet.

Toto Wolff, directeur de la compétition chez Mercedes, affirme être satisfait d’apprendre qu’aucun règlement n’a été bafoué, mais ajoute croire que l’écurie italienne a interprété le règlement à sa façon plus tôt durant la saison.

Je ne crois pas qu’ils [Ferrari] aient enfreint le règlement”, affirme Wolff. “Je crois que Ferrari et Haas ont correctement interprété la règlementation. Notre intention n’était pas de corriger le passé. Nous voulions disposer d’une règlementation claire et précise pour l’avenir. Nous l’avons fait pour nous, et pour les autres écuries, afin de disposer d’une règle impossible à interpréter”.

Lorsque Motorsport.com lui demande s'il croit que Ferrari a bénéficié d’un avantage en faisant ‘sous-traiter’ ses études aérodynamiques par Haas, Wolff répond: “Je ne sais pas. En F1, la compétitivité repose sur les avantages dont on dispose. S’ils [Ferrari] ont profité d’un avantage en interprétant la règlementation de façon perspicace, eh bien, je leur lève mon chapeau. Ils le méritent”.

Des règles claires

Wolff précise que Mercedes AMG a évalué la possibilité de s’associer avec d’autres écuries afin de disposer de ressources aérodynamiques supplémentaires. Il ajoute être satisfait de savoir que de telles associations sont désormais interdites.

Nous avons demandé des précisions à la FIA afin de savoir ce qui sera interdit dans l’avenir”, ajoute Wolff. “Nous songions à établir des partenariats avec d’autres écuries, qui sont nos clientes, afin d’accélérer nos études aérodynamiques. Maintenant, nous n’en sommes plus sûrs”.

Wolff précise: “La réglementation était un peu vague et parfois ambiguë. Il existait des zones grises. C’est pour cette raison que nous avons demandé des précisions pour tout le monde, afin que chaque équipe reçoive des directives claires et précises de la part de la FIA. Je suis satisfait du résultat, car la décision des officiels nous procure une excellente compréhension de la règle, ce qui était le but de cet exercice”.

Prochain article Formule 1
Charles Leclerc, pilote de développement chez Haas?

Article précédent

Charles Leclerc, pilote de développement chez Haas?

Article suivant

Dennis envisage Sauber comme seconde équipe Honda

Dennis envisage Sauber comme seconde équipe Honda

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Mercedes
Auteur Jonathan Noble
Type d'article Actualités