Mercedes - Ferrari a une plus grande marge de progression pour 2016

partages
commentaires
Mercedes - Ferrari a une plus grande marge de progression pour 2016
Jamie Klein
Par : Jamie Klein
29 déc. 2015 à 09:00

Niki Lauda, directeur non-exécutif de Mercedes AMG F1, estime que la marge de progression de Ferrari en vue de la saison 2016 est bien plus importante que celle de son écurie.

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W06
Maurizio Arrivabene, Team Principal Ferrari avec Niki Lauda, Président Non-Exécutif de Mercedes
Sebastian Vettel, Ferrari
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W06
Sebastian Vettel, Ferrari
Le Champion du Monde 2015 de F1 Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Départ : Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team
Lewis Hamilton, Nico Rosberg et Toto Wolff, Président Exécutif de Mercedes AMG F1
Départ : Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 mène

Déjà, en fin de saison, le Champion du Monde 1975, 1977 et 1984 avait expliqué que le moteur thermique de l’unité de puissance Ferrari était au niveau de celui des Flèches d’Argent. Ces déclarations s’inscrivaient dans le contexte d’une saison 2015 marquée par le retour en forme de Ferrari, remplissant l’objectif fixé en début d'année de remporter trois Grands Prix, ce qui fut fait, avec la manière, par Sebastian Vettel en Malaisie, en Hongrie et à Singapour.

Les performances de la Scuderia n’ont alors pas manqué de laisser présager une lutte plus serrée en 2016 après deux saisons de domination de la part de Mercedes. Un sentiment que partage apparemment Niki Lauda.

"Ferrari sera capable de développer ses châssis, l’aérodynamique et l’unité de puissance plus facilement que nous," a expliqué l’Autrichien à la Gazzetta dello Sport. "Mercedes a travaillé dur sur l’unité de puissance pour être prêt pour la nouvelle ère hybride, mais notre potentiel de développement, à ce stade, va être réduit."

"A Maranello, ils ont toujours dit que nous avions plus d’expérience avec la motorisation hybride que la concurrence, et cet avantage nous a permis de maintenir jusqu’à la fin de la saison."

Trois premiers GP cruciaux

En début de saison 2015, malgré la défaite de Sepang où Mercedes avait abordé la course avec une confiance un peu grande dans son propre rythme pour battre une Ferrari en grande forme, la marque a rapidement montré qu’elle était toujours largement en avance sur la concurrence.

Ainsi, pour Lauda, les premiers tours de roues en Grand Prix donneront une idée de ce que la saison réservera : "Je crois que les trois premières courses seront cruciales pour comprendre vers qui penchera le titre."

"Ferrari a retrouvé de la compétitivité, il suffit de regarder l’écart qu’ils ont comblé entre 2014 et 2015. Ils sont sur le chemin de progrès supplémentaires."

"Vettel nous a donné à réfléchir. C’est un pilote rapide, il a gagné beaucoup de courses et sa faim de victoire a grandi cette saison."

Prochain article Formule 1
Verstappen - Des dépassements expliqués par le manque de puissance

Article précédent

Verstappen - Des dépassements expliqués par le manque de puissance

Article suivant

Renault - Une capacité à "regarder devant, pas derrière"

Renault - Une capacité à "regarder devant, pas derrière"

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Ferrari Boutique , Mercedes
Auteur Jamie Klein
Type d'article Actualités