Formule 1
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
45 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
52 jours
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
66 jours
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
80 jours
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
94 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
101 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
115 jours
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
129 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
Prochain événement dans
136 jours
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
150 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
157 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
171 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
185 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
213 jours
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
220 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
234 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
241 jours
08 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
255 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
269 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
276 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
290 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
304 jours

Mercedes : "Ferrari, une force à toujours prendre en compte"

partages
commentaires
Par :
Co-auteur: Guillaume Navarro
22 sept. 2019 à 08:15

Toto Wolff, directeur de l'équipe Mercedes, estime que le fait que Charles Leclerc ait signé la pole position en dépit d'un tour "brouillon" prouve que Ferrari dispose désormais d'une machine "puissante" à tous les niveaux.

La cinquième pole de la saison de Leclerc est aussi sa troisième consécutive, mais celle-ci, signée à Singapour, a surpris le Monégasque lui-même ainsi que son rival Lewis Hamilton, alors que Ferrari avait souffert sur les circuits requérant plus d'appui jusqu'à présent cette année. Des développements aérodynamiques du package Ferrari ont permis d'amener un gain de performance à Singapour, où Sebastian Vettel a par ailleurs complété le bon résultat d'ensemble de la Scuderia en se positionnant en troisième place sur la grille de départ.

"Lorsque vous regardez le tour de Charles, il était brouillon. Il a eu un gros moment dans le virage 3 et un autre coup [à rattraper] pendant le tour", décrit Wolff. "Le package global est donc simplement puissant. Puis, nous devons nous regarder en face et nous demander : 'Avons-nous tout bien fait' ? Et la réponse est certainement : 'Pas totalement'."

La philosophie aéro 2019 de Ferrari donnait la priorité à l'efficacité en ligne droite par rapport à l'appui. Cela a permis à l'auto de se montrer dangereuse à Bahreïn et au Canada, mais Ferrari a beaucoup souffert sur les autres circuits du calendrier, à l'image du Grand Prix de France. Leclerc a ensuite inscrit deux succès consécutifs en Belgique et en Italie, sur des circuits où la puissante Ferrari était justement attendue comme était favorite. Mais nombre d'observateurs s'attendaient à voir le team souffrir de nouveau en arrivant à Singapour.

Lire aussi :

"Je pense qu'il faut toujours avoir Ferrari sur le radar", observe simplement Wolff, à qui il est souvent reproché d'en faire trop concernant ses préoccupations sur le retour en force de ses rivaux en interview. "Ils ont eu quelques bonnes courses en début de saison puis sont retombés, et les voici de nouveau depuis peu dans un élan solide. En arrivant ce week-end, nous avons entendu tellement de 'Vous êtes les favoris, ça sera entre vous et Red Bull ; Ferrari ne sera nulle part car leur auto est seulement efficace dans les lignes droites'..."

"J'ai toujours dit que nous essayons de nous montrer prudents à propos de ce genre de choses, et nous y voilà. C'est peut-être un circuit extravagant et un peu différent ; et peut-être ont-ils été chanceux. Mais je ne crois pas. Je pense que Ferrari est une force à prendre en compte en permanence."

Wolff estime que les limites rencontrées par sa propre équipe ce week-end en qualifications ont concerné le fait de "trouver la bonne zone avec le pneu". Hamilton est tout de même parvenu à séparer les deux Ferrari en s'intercalant entre elles sur la grille de départ, mais Valtteri Bottas n'a réussi à se positionner qu'en cinquième position, également derrière la Red Bull de Verstappen. "On a pu voir tout au long du week-end que parfois, les pilotes ont ressenti un bon niveau d'adhérence et pas à d'autres moments. Je pense que nous n'étions probablement pas au meilleur point quand ça comptait", analyse Wolff. "Singapour est spécial en raison de la chaleur, et il faut une certaine technique pour équilibrer l'avant et l'arrière. Nous avons connu des journées très difficiles lors desquelles nous n'avons pas compris quoi faire l'an dernier, ainsi que d'excellentes journées. Singapour vous réserve toujours des surprises à la figure."

Lire aussi :

 

 

Article suivant
Grille inversée ? Une "connerie totale" pour Vettel et Hamilton

Article précédent

Grille inversée ? Une "connerie totale" pour Vettel et Hamilton

Article suivant

Duels en qualifications : le point après Singapour

Duels en qualifications : le point après Singapour
Charger les commentaires