Mercedes : Les Ferrari ont utilisé "un mode à forte puissance" en EL2

Avec une demi-seconde de retard sur les monoplaces de la Scuderia Ferrari, Mercedes pourrait s'inquiéter après les Essais Libres 2 du Grand Prix de Bahreïn 2018. Mais ce n'est pas vraiment le cas et Toto Wolff s'en explique...

Kimi Räikkönen et Sebastian Vettel ont trusté les deux premières places des EL2 sur le circuit de Sakhir, avec une avance impressionnante de plus d'une demi-seconde sur les deux Mercedes et de neuf dixièmes sur les Red Bull.

Dans le même temps, les W09 n'ont pas particulièrement impressionné même si rien dans leur comportement n'a semblé montrer de difficulté particulière. De quoi inquiéter les hommes de la marque à l'Étoile ? Pas vraiment, si l'on en croît Toto Wolff, son directeur exécutif, au micro de Sky Sports.

"Ils [Ferrari] ont fait ce tour avec un mode à forte puissance, donc ce n'est pas si inquiétant, mais c'est un bon tour. Et ce que nous avons vu à Melbourne et à nouveau ici, c'est qu'à différents stades, les équipes sont très proches, je ne peux pas vraiment juger."

Quand il lui est demandé comment il pouvait savoir que les SF71H avaient utilisé un tel mode moteur, il a répondu : "C'est assez merveilleux. Nous avons des données GPS, donc on peut suivre à la trace toutes les voitures, et on peut voir, quand on superpose les données, que soudainement en ligne droite, ils gagnent beaucoup de temps, mais que ça ne change pas dans les virages. On le voit en détail, et ça devient très transparent pour les ingénieurs, ils savent qui a plus de puissance, qui a de l'appui."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Sous-évènement Essais Libres 2
Circuit Bahrain International Circuit
Pilotes Kimi Räikkönen , Lewis Hamilton , Sebastian Vettel , Valtteri Bottas
Équipes Ferrari , Mercedes
Type d'article Réactions
Tags sakhir