Mercedes veut comprendre la vitesse de pointe de Ferrari

L'écurie allemande a eu du mal à rivaliser avec Ferrari en qualifications, avant d'y parvenir en course à Monza. Une différence que Mercedes souhaite analyser et comprendre.

Mercedes veut comprendre la vitesse de pointe de Ferrari
Le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09
Le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09, passe Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09 dans le Parc Fermé
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
L'équipe Mercedes fête la victoire de Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09
Toto Wolff, directeur exécutif Mercedes AMG F1
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H, devant Sebastian Vettel, Ferrari SF71H, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09, et le reste du peloton au départ
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09, prennent un tour à Sergey Sirotkin, Williams FW41

Mercedes a demandé à ses ingénieurs de chercher des explications aux variations constatées à Monza concernant la vitesse de pointe des Ferrari. Alors que les SF71H avaient clairement l'avantage dans ce domaine en essais libres puis en qualifications, celui-ci a disparu lors du Grand Prix d'Italie.

À l'heure actuelle, il est clair que Ferrari possède un léger avantage de puissance sur Mercedes, avec un moteur qui est considéré comme la référence du plateau désormais. Le niveau de performance du bloc de Maranello a été notamment amélioré grâce à ses caractéristiques de déploiement de l'énergie offrant une meilleure accélération en sortie de virage.

Lire aussi :

Cet avantage de Ferrari a justement engendré un questionnement de Mercedes cette année concernant la légalité d'un système de double batterie, mais la FIA a toujours conclu que la monoplace italienne respectait la réglementation.

À Monza dimanche, Mercedes est parvenu à remporter le Grand Prix d'Italie au détriment de la Ferrari de Kimi Räikkönen, lors d'une course qui a vu la W09 en mesure de rivaliser avec la vitesse de pointe des monoplaces italiennes. De quoi susciter quelques interrogations dans les rangs de l'écurie de Brackley, défaite la veille dans la lutte pour la pole position.

"Je ne comprends pas", reconnaît le directeur de Mercedes, Toto Wolff. "Le niveau de performance a complètement changé entre hier [samedi] et aujourd'hui [dimanche], et je n'ai pas encore eu d'explication. Peut-être que les cerveaux autour de Shov [Andrew Shovlin, ingénieur de course en chef] sauront, mais nous devons analyser ça."

Toto Wolff suppose que le moteur Ferrari peut recourir à certains modes extrêmes en qualifications, mais pas sur la durée d'une course.

"On dirait que la performance qu'ils peuvent déployer sur un tour est quelque chose qu'ils ne peuvent pas reproduire tout au long d'une course", suspecte l'Autrichien. "Je ne veux pas entrer dans les détails car ça pourrait être mal interprété, comme si je cherchais des excuses, mais ils avaient certainement une très, très bonne voiture [samedi] et une bonne voiture [dimanche]. Cependant, nous n'avons pas vu Sebastian [Vettel] évoluer dans une monoplace sans dégât."

Si Mercedes veut comprendre certaines choses chez Ferrari, pas question toutefois d'occulter les progrès effectués dernièrement pour contrer la sérieuse montée en puissance de la Scuderia. À Monza, la firme à l'étoile s'attendait peut-être même à souffrir davantage que ce qui s'est produit.

"Je suis très fier du travail fourni par l'équipe, par tous les gars côté moteur ou côté châssis, de Spa à Monza", insiste Toto Wolff. "Nous avons mieux compris la voiture. Nous avons mieux compris les pneus. Nous avons trouvé de la performance supplémentaire et, même si samedi ne l'a pas montré puisque nous n'avons pas pu nous qualifier en pole, j'ai le sentiment que nous avons bien travailler les deux derniers jours. J'aurais également dit ça s'il [Hamilton] n'avait pas gagné."

partages
commentaires
McLaren : Red Bull en demande trop pour libérer Key
Article précédent

McLaren : Red Bull en demande trop pour libérer Key

Article suivant

"Les nouveaux revêtements n’absorbent pas l'eau", explique Stéphane Clair

"Les nouveaux revêtements n’absorbent pas l'eau", explique Stéphane Clair
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021