Mercedes révèle l'origine de la frayeur hydraulique de Hamilton

partages
commentaires
Mercedes révèle l'origine de la frayeur hydraulique de Hamilton
Par :
13 juin 2019 à 07:30

L'écurie Mercedes a dévoilé que la fuite hydraulique rencontrée par Lewis Hamilton pendant le week-end de Montréal était liée à l'actionneur de l'accélérateur.

La fuite subie par la monoplace de Lewis Hamilton a été découverte après les qualifications du Grand Prix du Canada, mais il a fallu alors placer la voiture dans le parc fermé et l'équipe a dû quitter le circuit sans connaître l'origine et l'ampleur du problème. "Nous avons eu des problèmes avec la voiture de Lewis avant la course et ils sont en fait devenus apparents après les qualifications", a ainsi expliqué le responsable de l'ingénierie de piste, Andrew Shovlin, dans une vidéo publiée par Mercedes.

"Nous avons retiré le fond plat, nous avons remarqué qu'il y avait de l'huile dessus, donc il y avait une fuite quelque part. Nous avons aussi pu voir sur les données que nous perdions de la pression hydraulique. Le souci c'est que les monoplaces sont alors en parc fermé jusqu'au lendemain, nous n'avons pas le droit de les toucher ou d'enquêter plus. Cette investigation a donc eu lieu dimanche matin, quand nous avons eu à nouveau l'autorisation d'accéder aux voitures, lorsque les mécaniciens ont pu travailler dessus."

Lire aussi :

C'est alors que l'importance de la tâche à accomplir a été découverte puisqu'elle impliquait de retirer le moteur pour remplacer une partie du système hydraulique. Cela a été fait mais la marge de manœuvre de Mercedes demeurait ténue. "Nous devions retirer l'unité de puissance. Nous avons fait remonter la fuite jusqu'à l'actionneur de l'accélérateur et ensuite nous avons demandé à la FIA de pouvoir changer l'actionneur et quelques [pièces] hydrauliques associées."

"Ce travail a été assez important, il y a eu beaucoup de choses à faire. Et c'était assez serré pour que la voiture de Lewis soit assemblée pour le départ de la course. Aujourd'hui, nous sommes assez heureux d'avoir pu régler cela à temps. Le problème, quand vous avez une défaillance ou une fuite inconnue, est que nous ne savez pas combien de temps il va falloir pour la trouver, l'identifier. Nous avons réussi à réassembler la voiture."

"Là où nous faisions face à un risque, c'est dans l'hypothèse où nous aurions découvert un autre problème en démarrant le moteur ; si le moteur avait de nouveau dû être retiré, alors nous aurions été à court de temps et peut-être pas en capacité de démarrer a course. Mais tous les mécaniciens impliqués ont fait un super travail, la voiture a été réassemblée à temps et nous avons fini la course avec succès."

Après la course, la FIA a vérifié les pièces de remplacement au niveau du système hydraulique et jugé qu'elles étaient conformes au règlement, lequel dispose que la pièce nouvellement montée doit être "similaire au niveau du design, de la masse, de l'inertie et de la fonction à l'originale" quand les changement ont lieu sous régime de parc fermé.

Article suivant
Renault F1 se sent "mauvais élève" en repoussant les débats 2021

Article précédent

Renault F1 se sent "mauvais élève" en repoussant les débats 2021

Article suivant

Analyse des grandes tendances techniques de 2019

Analyse des grandes tendances techniques de 2019
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Canada
Lieu Circuit Gilles-Villeneuve
Pilotes Lewis Hamilton Boutique
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Adam Cooper
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu