Mercedes soutient le gel des moteurs dès 2022 pour aider Red Bull

L'écurie Mercedes se déclare favorable à un gel des unités de puissance dès le début de la saison 2022 afin d'aider Red Bull Racing à conserver les groupes propulseurs Honda.

Mercedes soutient le gel des moteurs dès 2022 pour aider Red Bull

Honda a récemment annoncé son retrait de la Formule 1 au terme de la saison 2021, laissant Red Bull et AlphaTauri sans motoriste au-delà. La principale option des deux écuries, qui ne les enchante guère, est de revenir dans le giron de Renault : le Losange n'aura plus de client à partir de l'an prochain, quand McLaren renouera les liens avec Mercedes, et sera obligé par la réglementation de fournir ses moteurs aux écuries au taureau si celles-ci ne trouvent pas de fournisseur.

Lire aussi :

Cependant, Red Bull cherche une solution qui lui permettrait de garder les moteurs Honda après le retrait de la marque nippone, à savoir un gel des développements à partir de 2022 : cela permettrait à l'écurie de Milton Keynes de conserver un groupe propulseur compétitif sans devoir s'engager dans une course à l'armement qui pourrait s'avérer difficile du fait de la complexité des unités de puissance hybrides, ces dernières requérant un savoir-faire et un budget non négligeables. Directeur de Mercedes AMG F1, Toto Wolff est favorable à cette proposition.

"Je pense que la Formule 1 est dans une bonne situation avec trois motoristes, mais si nous pouvons en garder quatre...", commente Wolff. "Je comprends parfaitement où veut en venir Red Bull. Ils ne veulent pas retourner à un statut de client. Ils veulent être une écurie d'usine. Ils ont la capacité de faire de petites modifications, voire d'optimiser [l'unité de puissance], et il y a peut-être des choses dans les tuyaux de la part de Honda qui les convainc que le moteur a encore davantage de potentiel. Mais je pense que nous devrions tout faire pour donner cette opportunité à Red Bull."

"Je comprends qu'ils ne veuillent pas s'engager dans une guerre de dépenses avec tous les autres motoristes. C'est une proposition raisonnable. Je souhaite la soutenir. Je pense que Red Bull est une marque extrêmement importante pour la Formule 1 et que nous devrions tout faire pour que les deux écuries restent en F1 et pour les aider à avoir ce qui est concrètement un statut d'usine."

Peut-on considérer que Red Bull tente de faire passer cette mesure en force ? Pour Wolff, cela n'aurait rien de choquant. "Je pense qu'en Formule 1, tout le monde essaie d'obtenir le meilleur deal, aussi bien côté financier que côté performance", souligne l'Autrichien. "Telle est la situation actuelle, et je peux faire avec. Qu'ils aient un moteur client ou aident à financer le programme de développement Honda ou le fassent eux-mêmes, je peux faire avec. Chaque décision me convient."

Le sujet du gel des moteurs sera abordé par la Commission F1 dans sa prochaine réunion, ce lundi.

Propos recueillis par Luke Smith

partages
commentaires

Voir aussi :

Grosjean : "La Haas 2020 est une catastrophe pour moi"

Article précédent

Grosjean : "La Haas 2020 est une catastrophe pour moi"

Article suivant

LIVE F1 - Suivez le Grand Prix du Portugal en direct

LIVE F1 - Suivez le Grand Prix du Portugal en direct
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021