Mercedes GP : Un nouveau week-end à oublier

C’est un week-end à rebondissements qu’ont vécu les pilotes Mercedes GP, repartants bredouille du Hungaroring

C’est un week-end à rebondissements qu’ont vécu les pilotes Mercedes GP, repartants bredouille du Hungaroring.

Après avoir perdu une place lors du départ, Nico Rosberg, alors en lutte pour le septième position, a dû abandonner suite à la mauvaise fixation de sa roue arrière droite lors de son arrêt.

Michael Schumacher de son côté a connu une course plutôt monotone, avant d’être dépassé d’une manière spectaculaire par Rubens Barrichello. Il finit finalement à la 11e place.

Michael Schumacher, 11ème :


"La course d’aujourd’hui a probablement été une des plus difficiles de ma carrière. Il était assez délicat de piloter la voiture à la limite et j’ai donc dû me battre tout au long de la course. A la fin, c’était comme marcher sur de la glace."

"Concernant la manoeuvre de dépassement avec Rubens, j’ai indiqué très tôt que j’allais prendre la trajectoire intérieure, et que je n’allais pas abandonner celle-ci. Il y avait juste assez d’espace entre lui et moi pour me dépasser sans se toucher."

"C’était une bataille intense et c’est pour cela que nous sommes ici, mais j’accepte la décision des commissaires qui l’ont considérée comme étant trop limite. Je me réjouis de la pause estivale à présent, et de revenir plus fort à Spa."

Nico Rosberg, 22ème :


"C’est une fin décevante d'un week-end difficile. Je n’ai pas réalisé un bon départ étant donné que j’étais du côté sale de la piste. Ensuite, je luttais pour trouver le rythme afin de rester au contact de [Vitaly] Petrov, et il aurait été difficile de gagner beaucoup de places."

"Nous avions besoin d’un bon arrêt pour rester devant [Robert] Kubica, et malheureusement nous avons eu un problème avec la roue arrière droite. C’est décevant d’abandonner pour la première fois de la saison, mais ce sont des choses qui arrivent, et nous apprendrons de cette expérience."

"Par la suite, j’ai appris que ma roue a heurté le grand Nige [Nigel Hope], l’un de mes anciens collègues chez Williams, et j’étais plus préoccupé par ma roue que par lui ! Plus sérieusement, je suis ravi qu’il ne soit pas sérieusement blessé, et je suis désolé pour l’incident. Nous serons de retour à Spa en étant prêts à réaliser une meilleure performance."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Michael Schumacher , Rubens Barrichello , Nico Rosberg
Équipes Mercedes , Williams
Type d'article Actualités