Mercedes fait grise mine mais Bottas reste optimiste

Aucune Flèche d'Argent ne s'élancera en première ligne à Sotchi dimanche, une première depuis Singapour 2015.

Mercedes fait grise mine mais Bottas reste optimiste
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Le poleman Sebastian Vettel, Ferrari, le deuxième, Kimi Raikkonen, Ferrari, le troisième, Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08, Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08, Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR12

Seul représentant de Mercedes dans le trio de tête, Valtteri Bottas a sauvé les meubles de l'écurie allemande en qualifications à Sotchi. Une séance dans laquelle tout s'est joué de justesse, et où le Finlandais n'est finalement passé qu'à 95 millièmes de décrocher une deuxième pole position consécutive. 

Pour le constructeur allemand, ce résultat confirme les difficultés du début de week-end ainsi que la solidité de Ferrari. Sur un plan plus personnel, l'ancien pilote Williams peut se féliciter de devancer son coéquipier Lewis Hamilton pour la deuxième fois de suite dans l'exercice du tour rapide, bien que tout ne soit pas parfait. 

"Je pense qu'on voit clairement aux résultats que Ferrari était plus rapide aujourd'hui", rappelle Bottas. "Ils ont l'avantage depuis le début du week-end et ils tirent bien plus de choses du pneu ultratendre. Nous avons fait des progrès aujourd'hui, mais pas suffisamment. Nous sommes en deuxième ligne, et c'est demain qui compte vraiment. Partir en deuxième ligne ici n'est pas si mal, le premier virage est loin de la grille."

Bottas choisit donc la voix de l'optimisme et mise sur un bon départ. Il faudra aussi qu'il puisse répondre présent en course, après deux dimanches compliqués à Shanghai puis Sakhir. 

Dans le clan de l'écurie de Brackley, les mines n'avaient pas paru aussi soucieuses depuis bien longtemps. Car tout au long du week-end, c'est comme si le garage de la firme à l'étoile prenait réellement conscience du fil à retordre que va lui donner la Scuderia. 

"Cela se présentait bien avec Valtteri dans le dernier tour, mais une petite erreur lui a coûté la pole position", constate Toto Wolff, directeur exécutif de Mercedes, au micro de Sky Sports. "C'est très serré, quelque centièmes séparent le top 3. Ça fait mal !"

"La voiture est complètement nouvelle, les pneus sont nouveaux, donc les résultats de l'an dernier ne sont pas du tout représentatifs", ajoute l'Autrichien, qui voit désormais de très loin la domination sans partage de Mercedes ces trois dernières saisons. 

partages
commentaires
Vettel, en pole : La Ferrari était "phénoménale"

Article précédent

Vettel, en pole : La Ferrari était "phénoménale"

Article suivant

Hamilton : "Je n'étais pas à mon optimum"

Hamilton : "Je n'étais pas à mon optimum"
Charger les commentaires
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021