Mercedes et Hamilton "dans le flou" à l'issue d'un vendredi inquiétant

Il n'est pas habituel de voir Mercedes en difficulté lors des essais libres, mais c'est bien ce qui semble se produire au Red Bull Ring.

Mercedes et Hamilton "dans le flou" à l'issue d'un vendredi inquiétant

À l'issue des essais libres du vendredi au Grand Prix de Styrie de Formule 1, c'est la Red Bull de Max Verstappen qui était en tête du classement. Valtteri Bottas était relégué à un demi-dixième du Néerlandais au volant de la Mercedes W11, son coéquipier Lewis Hamilton quant à lui seulement sixième à sept dixièmes – un gouffre ! D'autant que ce manque de performance au volant d'une voiture apparemment instable ne s'explique pas par des réglages moteur conservateurs.

Lire aussi :

"Nous n'avons pas attaqué à fond, mais pas à moitié non plus", analyse Toto Wolff, directeur d'équipe, au micro de la chaîne autrichienne ORF. "Disons que nous avons roulé avec un niveau de performance inhabituel pour un vendredi. Nous en avons discuté un bon moment mais nous avons décidé d'adopter une approche intermédiaire – ne pas utiliser la pleine puissance mais ne pas être sur un rythme de croisière non plus." Il ajoute : "Nous sommes un peu dans le flou, surtout avec le chrono de Lewis. Il y a un problème avec la voiture."

Mais quel problème ? "Si nous le savions", soupire Wolff. "Pour l'instant, nous ne le savons pas. La voiture est complètement instable dans les virages lents et moyens. Mais nous récoltons des données pour tout, il faut prendre le temps de les étudier."

Le son de cloche est similaire du côté de Hamilton, qui peine à identifier les raisons de son manque de performance. "La sensation était relativement normale, mais nous étions assez loin", analyse-t-il. "Nous avons donc du pain sur la planche pour essayer de comprendre pourquoi. J'avais une bonne sensation lors de la première séance d'essais, puis le début des EL2 avait l'air très bon, et ça a commencé à se dégrader. Les autres sont rapides, et Valtteri a clairement un bon rythme. Espérons que ce sera un peu mieux demain."

Quant aux problèmes de boîte de vitesses causés le week-end dernier par les passages répétés sur les vibreurs, ils ont fait l'objet d'un travail conséquent en Essais Libres 1, et Bottas estime que des progrès ont été réalisés. Cependant, lorsqu'il est demandé à Hamilton s'il est autorisé à passer sur les vibreurs, il répond : "Pas que je sache. Je pense qu'il faut quand même faire attention, on peut quand même fortement endommager la voiture sur les vibreurs. Est-ce que ce sera aussi rude que dimanche, on verra bien."

Enfin, pour les qualifications, Toto Wolff est pessimiste quant à la performance supplémentaire que Mercedes pourrait grappiller d'ici là : "Pas grand-chose. Verstappen a progressé par rapport à la semaine dernière, et les Racing Point se sont vraiment améliorées. Tous les autres sont plus lents, comme nous. Mais il y a beaucoup de réflexion à faire et de données à récolter pour voir où se trouve la performance."

partages
commentaires

Voir aussi :

Max Verstappen ne s'attend pas à être en pole grâce à son tour en EL2

Article précédent

Max Verstappen ne s'attend pas à être en pole grâce à son tour en EL2

Article suivant

Ricciardo : "Pas sûr de savoir ce qui s'est passé"

Ricciardo : "Pas sûr de savoir ce qui s'est passé"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Styrie
Lieu Red Bull Ring
Équipes Mercedes
Auteur Benjamin Vinel
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021