Mercedes "en manque de puissance" face à Ferrari et Red Bull

Lewis Hamilton estime que la différence s'est faite sur la puissance moteur lors des qualifications du Grand Prix du Brésil.

Mercedes "en manque de puissance" face à Ferrari et Red Bull

Troisième sur la grille de départ à Interlagos, Lewis Hamilton a buté sur la Ferrari de Sebastian Vettel et sur la Red Bull de Max Verstappen, poleman à qui il a rendu 0"191 en Q3. Au volant d'une Mercedes qui s'avère généralement redoutable sur les longs relais, le nouveau sextuple Champion du monde estime avoir payé le prix d'un déficit de puissance par rapport à la concurrence.

"Nous avions l'air compétitifs en EL3, mais ensuite on dirait que nous avons perdu un peu de terrain en qualifications, ou qu'ils en ont gagné", constate le Britannique. "Mais malgré tout, je suis vraiment heureux d'avoir pu m'intercaler entre les Ferrari. C'est toujours difficile, mais nous étions en manque de puissance je crois, surtout par rapport aux autres. C'est là que nous avons perdu le plus de temps. J'ai donné absolument tout ce que j'avais."

Lire aussi :

Hamilton est convaincu que l'écart au chronomètre s'est creusé dans les lignes droites, dans un contexte où Mercedes a rappelé dernièrement que son unité de puissance avait plus de mal à être performante sur les circuits situés en altitude. Il considère néanmoins être en bonne position pour avoir son mot à dire dans la lutte pour la victoire dimanche. "Le dernier tour était en fait aussi bon que possible pour nous, et la voiture se comportait plutôt bien", rassure-t-il. "Nous manquions juste un peu de rythme dans les lignes droites. Mais espérons que demain sera une bonne journée en matière de longévité [des pneus]."

Hamilton s'est dit principalement surpris par la puissance développée par le bloc Honda ce samedi. "Nous ne nous attendions pas à voir ça ici", admet-il. "En plus de ça, ils étaient les plus rapides dans le deuxième secteur, donc ils avaient évidemment le même niveau d'appui, mais davantage de puissance."

Tourné vers la course, il entend prendre des risques mesurés. "Mon approche a été quasiment la même tout au long de l'année", rappelle-t-il au moment de savoir s'il est prêt à attaquer davantage maintenant que le titre est assuré. "Mais peut-être que nous pouvons essayer d'être un peu plus agressifs demain. Je ne vois pas particulièrement de raison de faire des changements par rapport à là où nous sommes aujourd'hui. Donc je continuerai comme ça."

partages
commentaires
Leclerc : Le 1er tour était "nettement suffisant pour la pole"
Article précédent

Leclerc : Le 1er tour était "nettement suffisant pour la pole"

Article suivant

Renault garde "toutes les chances d'obtenir un bon résultat"

Renault garde "toutes les chances d'obtenir un bon résultat"
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021