Mercedes a des "indications claires" pour le développement de la W10

Le directeur technique de Mercedes AMG, James Allison, a déclaré que l'écurie de F1 a des "indications claires" sur la direction à prendre dans le développement après avoir été devancé par Ferrari durant le GP de Bahreïn.

Mercedes a des "indications claires" pour le développement de la W10

Même si Lewis Hamilton et Valtteri Bottas ont au final terminé aux deux premières positions après la défaillance moteur de la Ferrari de Charles Leclerc, les monoplaces de Maranello ont affiché un rythme supérieur tout le week-end. Dans la traditionnelle vidéo de débriefing de l'épreuve de Mercedes, James Allison a reconnu que Mercedes avait eu de la chance de quitter Sakhir avec autant de points et a clairement fait savoir que l'écurie voulait progresser suffisamment pour l'emporter à la régulière.

"Un immense résultat pour nous", a déclaré le Britannique. "Et un grand soulagement évidemment au terme d'un week-end où nous n'étions pas suffisamment compétitifs de repartir avec un tel nombre de points [...] et également de repartir avec des indications claires sur ce dont nous avons besoin de faire, et les directions qu'il faut prendre pour développer notre voiture afin de ne pas souffrir du même genre de problèmes rencontrés à Bahreïn."

Lire aussi :

"Et évidemment, notre but sera qu'au fil de la saison, nous apportions assez de performance à la voiture pour que, même quand nous trébuchons légèrement, nous puissions tout de même être en tête. C'est l'objectif de toute équipe. Mais c'en est un que nous sommes déterminés à atteindre et pour lequel nous avons été plutôt bons lors des saisons précédentes."

Allison a évoqué une W10, qui a dominé le GP d'Australie, "mécontente" et "nerveuse" à Bahreïn dès le début du week-end. "Des pistes très différentes avec des caractéristiques différentes, et nous avons dès le début eu une voiture qui était un petit peu mécontente."

"Là où elle avait volé à Melbourne, nous avions plutôt une voiture à Bahreïn qui était un peu nerveuse à l'arrière, qui était un peu agressive avec les pneus, qui souffrait un peu de surchauffe à l'arrière. Toutes ces choses ont fait que nous avons juste perdu un ou deux dixièmes ça et là et par rapport à une Ferrari qui semblait avoir à Bahreïn le week-end que nous avions eu deux semaines auparavant à Melbourne."

Lire aussi :

L'ancien directeur technique de Ferrari a également insisté sur le fait que la forme des Flèches d'Argent en Australie avait été une surprise. "La réponse la plus simple est probablement qu'il s'agit d'une discipline très, très difficile, où il faut tout faire absolument parfaitement si vous voulez avoir un week-end comme celui que nous avons eu à Melbourne. Nous avons été extrêmement forts là-bas et tout semblait aller dans notre sens."

"Nous nous attendions à un résultat beaucoup moins bon en Australie, après les essais hivernaux, nous nous attendions peut-être même à être derrière Ferrari. Mais au lieu de cela, nous volions lors de chaque séance, en qualifications, en course et aux essais libres, et nous avons été capables de prendre la tête sans effort et d'obtenir un très bon résultat. Puis on va à Bahreïn, et au lieu de ça, on se retrouve en retrait."

partages
commentaires
Mick Schumacher veut être "un pilote complet" pour ses débuts en F1

Article précédent

Mick Schumacher veut être "un pilote complet" pour ses débuts en F1

Article suivant

Russell termine les essais de Bahreïn avec le meilleur temps

Russell termine les essais de Bahreïn avec le meilleur temps
Charger les commentaires
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021