Mercedes a des "indications claires" pour le développement de la W10

Le directeur technique de Mercedes AMG, James Allison, a déclaré que l'écurie de F1 a des "indications claires" sur la direction à prendre dans le développement après avoir été devancé par Ferrari durant le GP de Bahreïn.

Mercedes a des "indications claires" pour le développement de la W10

Même si Lewis Hamilton et Valtteri Bottas ont au final terminé aux deux premières positions après la défaillance moteur de la Ferrari de Charles Leclerc, les monoplaces de Maranello ont affiché un rythme supérieur tout le week-end. Dans la traditionnelle vidéo de débriefing de l'épreuve de Mercedes, James Allison a reconnu que Mercedes avait eu de la chance de quitter Sakhir avec autant de points et a clairement fait savoir que l'écurie voulait progresser suffisamment pour l'emporter à la régulière.

"Un immense résultat pour nous", a déclaré le Britannique. "Et un grand soulagement évidemment au terme d'un week-end où nous n'étions pas suffisamment compétitifs de repartir avec un tel nombre de points [...] et également de repartir avec des indications claires sur ce dont nous avons besoin de faire, et les directions qu'il faut prendre pour développer notre voiture afin de ne pas souffrir du même genre de problèmes rencontrés à Bahreïn."

Lire aussi :

"Et évidemment, notre but sera qu'au fil de la saison, nous apportions assez de performance à la voiture pour que, même quand nous trébuchons légèrement, nous puissions tout de même être en tête. C'est l'objectif de toute équipe. Mais c'en est un que nous sommes déterminés à atteindre et pour lequel nous avons été plutôt bons lors des saisons précédentes."

Allison a évoqué une W10, qui a dominé le GP d'Australie, "mécontente" et "nerveuse" à Bahreïn dès le début du week-end. "Des pistes très différentes avec des caractéristiques différentes, et nous avons dès le début eu une voiture qui était un petit peu mécontente."

"Là où elle avait volé à Melbourne, nous avions plutôt une voiture à Bahreïn qui était un peu nerveuse à l'arrière, qui était un peu agressive avec les pneus, qui souffrait un peu de surchauffe à l'arrière. Toutes ces choses ont fait que nous avons juste perdu un ou deux dixièmes ça et là et par rapport à une Ferrari qui semblait avoir à Bahreïn le week-end que nous avions eu deux semaines auparavant à Melbourne."

Lire aussi :

L'ancien directeur technique de Ferrari a également insisté sur le fait que la forme des Flèches d'Argent en Australie avait été une surprise. "La réponse la plus simple est probablement qu'il s'agit d'une discipline très, très difficile, où il faut tout faire absolument parfaitement si vous voulez avoir un week-end comme celui que nous avons eu à Melbourne. Nous avons été extrêmement forts là-bas et tout semblait aller dans notre sens."

"Nous nous attendions à un résultat beaucoup moins bon en Australie, après les essais hivernaux, nous nous attendions peut-être même à être derrière Ferrari. Mais au lieu de cela, nous volions lors de chaque séance, en qualifications, en course et aux essais libres, et nous avons été capables de prendre la tête sans effort et d'obtenir un très bon résultat. Puis on va à Bahreïn, et au lieu de ça, on se retrouve en retrait."

partages
commentaires
Mick Schumacher veut être "un pilote complet" pour ses débuts en F1
Article précédent

Mick Schumacher veut être "un pilote complet" pour ses débuts en F1

Article suivant

Russell termine les essais de Bahreïn avec le meilleur temps

Russell termine les essais de Bahreïn avec le meilleur temps
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021