Mercedes avait eu l'info que Verstappen allait bien avant ses célébrations

Mercedes a expliqué que sa célébration de la victoire de Lewis Hamilton au Grand Prix de Grande-Bretagne était intervenue à la suite d'informations données par Red Bull et la FIA sur l'état de santé de Max Verstappen.

Charger le lecteur audio

Après sa huitième victoire à domicile, Lewis Hamilton a célébré un succès en forme de soulagement pour Mercedes et lui qui restaient sur cinq défaites. Cela a fortement déplu au clan Red Bull Racing puisque les dirigeants de la structure ainsi que Max Verstappen, lourdement accidenté dans l'accrochage du premier tour avec le Britannique, leur ont reproché ces démonstrations de joie.

Après être sorti debout mais sonné de sa monoplace, Verstappen a fait un tour au centre médical du circuit été transféré à l’hôpital, comme le veut la procédure en pareil cas, pour des examens de contrôle plus poussés, ce qui n'indique pas forcément que la situation est grave. Mercedes a justement expliqué que les informations reçues avant la fin de course, de la part des dirigeants de Red Bull mais également de la FIA, indiquaient que le leader du championnat allait bien.

Lire aussi :

Dans un entretien exclusif pour Motorsport.com, Toto Wolff a expliqué : "Il est important de comprendre toutes les informations que nous avons reçues. Nous avons eu le retour de la direction de Red Bull selon lequel Max allait bien."

"Christian [Horner, le directeur de l'écurie] a mentionné à Michael Masi [le directeur de course] via intercom qu'il n'était pas blessé et qu'il allait bien, et la FIA nous a donné des informations similaires. À aucun moment nous ne nous serions réjouis si Max avait été blessé. Et je pense qu'il est très important de le comprendre."

Wolff a également confirmé que Hamilton n'avait pas reçu l'information que son adversaire avait été transporté à l'hôpital pour des examens jusqu'à ce que cela lui soit indiqué lors des interviews télévisées d'après cérémonie du podium. Toutefois, comme des extraits radio diffusés pendant la retransmission TV l'ont montré, le septuple Champion du monde avait rapidement demandé des nouvelles et il lui avait alors été répondu que Verstappen était sorti seul de sa voiture.

"Lewis a demandé, dans la voiture même alors qu'il passait devant le lieu de l'accident, s'il [Verstappen] était hors de la voiture", a déclaré Wolff. "Il a obtenu la réponse qu'il était sorti de la voiture lui-même."

L'Autrichien a expliqué que la conjonction de cette première information donnée au pilote, du fait que les dirigeants de Red Bull et la FIA avaient confirmé l'état de santé de Verstappen et de l'absence de connaissance, juste avant le podium, que le Néerlandais était à l’hôpital, avait incité l'écurie à ne pas reparler de ce sujet à Hamilton : "La seule information que nous avons reçue était que Max allait bien, et c'est pourquoi il n'était pas nécessaire d'en dire plus à Lewis."

Lire aussi :

Sur les célébrations elles-mêmes, Wolff a expliqué que la joie qui s'en dégageait était à la hauteur de la frustration des dernières semaines face à la série de Red Bull. Il demeure toutefois critique des attaques lancées par le clan de Milton Keynes. "Il ne faut pas oublier que nous avons gagné un Grand Prix après cinq week-ends négatifs. C'est Lewis qui a gagné le Grand Prix de Grande-Bretagne, et il est clair que les émotions étaient fortes."

"En ce qui concerne les commentaires qui ont été faits, parfois diffamatoires, parfois très personnels, je pense que chacun doit agir à sa façon. Nous le voyons comme ça, mais de mon point de vue, il n'y a vraiment rien à dire à cela."

partages
commentaires
La FIA rappelle les équipes à l'ordre sur le lobbying des commissaires
Article précédent

La FIA rappelle les équipes à l'ordre sur le lobbying des commissaires

Article suivant

La F1 dévoile les horaires du second GP avec Qualifs Sprint

La F1 dévoile les horaires du second GP avec Qualifs Sprint
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021