Mercedes s'inquiète à l'approche du GP d'Espagne

Mercedes aborde le Grand Prix d'Espagne avec de multiples inquiétudes, tandis que son rival au championnat, Red Bull, estime que le week-end catalan pourra enfin déterminer une hiérarchie claire au sein des équipes cette saison.

Mercedes s'inquiète à l'approche du GP d'Espagne
Charger le lecteur audio

Le week-end dernier, Lewis Hamilton est facilement parvenu à battre son rival Max Verstappen pour la victoire au Portugal. Cependant, le revêtement du circuit de Portimão et la rapide dégradation des pneumatiques ont faussé le comparatif des performances entre Mercedes et Red Bull. Et malgré ses deux succès en trois Grands Prix en 2021, la marque à l'étoile se rend à Barcelone en portant des valises remplies d'inquiétudes. Mercedes se soucie de sa future performance en Catalogne, les caractéristiques du circuit laissant présager une nouvelle lutte très serrée.

"Nous avons une longue liste de choses sur lesquelles nous inquiéter", a commenté l'ingénieur de course en chef de Mercedes, Andrew Shovlin. "Il peut faire assez chaud là-bas [en Espagne]. C'est un tarmac assez agressif et qui donne du fil à retordre aux pneus, et nous venons de rouler sur deux circuits aux températures assez fraîches et il a été assez difficile de mettre les pneus dans la bonne fenêtre de fonctionnement."

"Barcelone est un peu plus comme Bahreïn dans le sens où vous êtes toujours en surchauffe, et Bahreïn n'a pas été très clément pour nous à certains égards. C'est ce qui nous inquiète principalement. Mais, pour être honnête, je pense que ce sera plus ou moins la même chose : on ne pourra pas séparer [Red Bull et Mercedes] et on ne pourra pas lire les résultats des qualifications et de la course. Ça va être très, très serré et nous sommes en train de nous y faire. Je pense que ce sera comme ça toute l'année, il ne faut trop stresser parce que ça va être une saison longue et difficile."

Lire aussi :

Dans un week-end où il a estimé que Red Bull n'a jamais pris le dessus sur les Flèches d'argent, Max Verstappen a fait part de sa déception de finir deuxième au Portugal. Le Néerlandais estime que le Grand Prix d'Espagne offrira une meilleure idée de la performance de son équipe. "Pendant tout le week-end, je pense que nous n'avons pas été vraiment satisfaits de l'adhérence", a déclaré Verstappen à Portimão.

"L'année dernière, le [GP du Portugal] avait été très difficile pour nous et ça ne s'est pas arrangé cette année, disons les choses comme elles sont. C'est un peu difficile à juger, pour être honnête. Je préfère attendre Barcelone et voir l'état de notre progression depuis le début de la saison. C'était un week-end étrange [au Portugal] au niveau de l'adhérence mais il est clair qu'il faut encore s'améliorer parce que nous devrions être les plus rapides sur chaque circuit et dans chaque condition."

Le directeur de Red Bull, Christian Horner, a convenu qu'après le Grand Prix d'Espagne, les équipes devraient être en mesure de se placer correctement dans la hiérarchie de la catégorie reine en 2021. "Je pense que nous commençons à avoir une idée claire de nos forces et de nos faiblesses, même si j'ai toujours dit que cela prendrait quatre courses", a-t-il déclaré. "Nous avions un revêtement atypique et des conditions extrêmes au Portugal, donc si nous avons une course normale à Barcelone, je pense que nous pourrons facilement voir où nous nous situons."

partages
commentaires

Voir aussi :

Qui sont les acteurs les plus riches de la Formule 1 ?
Article précédent

Qui sont les acteurs les plus riches de la Formule 1 ?

Article suivant

Montoya : Comment battre un Hamilton si chanceux et talentueux ?

Montoya : Comment battre un Hamilton si chanceux et talentueux ?
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021