Mercedes : Pas "d'intérêt commercial" à acheter des baquets pour nos pilotes

partages
commentaires
Mercedes : Pas
Par : Scott Mitchell
Co-auteur: Adam Cooper
21 sept. 2018 à 12:02

Mercedes ne va pas acheter de baquets en Formule 1 pour Esteban Ocon et George Russell car les facteurs commerciaux pèsent plus lourd que son attachement émotionnel à ses protégés, qui risquent d'être sur la touche en 2019.

Les options chez Renault et McLaren se sont envolées pour Ocon et l'investissement de Lawrence Stroll chez Racing Point Force India suggère que Lance Stroll devrait succéder au Français. Mercedes manque également d'opportunités pour permettre à Russell, leader du championnat F2, de faire ses débuts en F1.

Alors que Red Bull a investi dans une équipe junior, Toro Rosso, pour placer ses jeunes talents et que Ferrari s'est rapproché de Sauber, Mercedes ne dispose que d'accords de fourniture moteur avec Force India et Williams, et ces écuries s'appuient largement sur des pilotes avec des financements.

Lire aussi :

Quand il lui est demandé pourquoi Mercedes ne souhaite pas payer pour les baquets de ses pilotes, le directeur exécutif de Mercedes, Toto Wolff, d'expliquer : "Les jeunes pilotes sont très intéressants. Nous sommes tous heureux que des talents arrivent et de les aider, et que des outsiders arrivent en Formule 1 et créent de belles histoires. Nous souhaitons tous trouver la prochaine superstar."

"Mais, en tant que Mercedes, notre objectif principal est de faire fonctionner notre équipe de course et d'avoir le meilleur pilote possible dans la voiture pour gagner des courses et nous battre pour des championnats. S'il vous manque soit une équipe partenaire comme Red Bull a avec Toro Rosso, soit des relations contractuelles comme Ferrari a avec Sauber ou Haas, alors il est très difficile de trouver le bon endroit pour les jeunes pilotes."

"99% de nos ressources vont dans l'équipe. Les jeunes pilotes, au-delà de l'aspect émotionnel, doivent également avoir un intérêt commercial. Nous avons soutenu Pascal [Wehrlein] pendant deux ans, nous l'avons fait avec Esteban pendant deux ans, nous avons aidé George à arriver où il est actuellement. Mais, à partir d'un certain point, si l'analyse de rentabilisation n'a aucun sens, alors ce n'est pas pour nous."

Wolff estime qu'il serait dangereux d'ouvrir une boîte de Pandore en payant pour que les jeunes pilotes arrivent en F1. Et alors que trois des juniors cités ont tiré des bénéfices significatifs de leur lien avec Mercedes, ils ont également vécu des revers. Wehrlein a couru pour l'écurie Sauber en 2017, cette dernière étant motorisée par Ferrari, mais a perdu son baquet au profit de Charles Leclerc. Un certain nombre d'équipes ont exclu la possibilité de recruter Ocon, qui demeure un protégé de longue date de Mercedes, le même problème s'appliquant à Russell.

"Nous en arrivons au point où nous n'avons pas d'équipe junior et si vous n'avez plus la possibilité de les placer, vous devez soit envisager de réduire votre programme pilote et de libérer quelqu'un, soit de changer de stratégie. Nous sommes à la croisée des chemins. On va voir comment ça se passe avec George et Esteban et décider comment on peut continuer."

Prochain article Formule 1
Le sommeil, clé du succès de Mercedes à Singapour

Article précédent

Le sommeil, clé du succès de Mercedes à Singapour

Article suivant

Kvyat est managé par Nicolas Todt depuis quelques mois

Kvyat est managé par Nicolas Todt depuis quelques mois
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Esteban Ocon , George Russell
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Scott Mitchell
Type d'article Actualités