Mercedes intrigue mais Verstappen refuse le costume de favori

Max Verstappen se réjouit des essais hivernaux positifs menés par Red Bull, mais la situation n'a selon lui pas changé pour autant : Mercedes reste favori avant l'ouverture de la saison 2021.

Mercedes intrigue mais Verstappen refuse le costume de favori

Il boucle ce dimanche après-midi son dernier roulage au volant de la nouvelle RB16B avant le Grand Prix d'ouverture de la saison, à Bahreïn. Max Verstappen aura alors une idée encore plus claire du matériel dont il dispose pour disputer l'exercice 2021, puis viendra le temps de se pencher sur les innombrables données récoltées : à la fois pour les exploiter afin de progresser, mais aussi pour tenter de comprendre un peu plus ce qu'a fait la concurrence.

Inévitablement, l'attente est grande autour de celui que bon nombre d'observateurs imaginent comme le seul rempart possible à une nouvelle domination de Mercedes. Et déjà, sur un point au moins, Red Bull Racing paraît avoir pris une petite option puisque la monoplace de Milton Keynes tourne comme une horloge à Sakhir. Mercedes ne peut pas en dire autant après avoir notamment perdu la première matinée à cause d'une boîte de vitesses défaillante. Néanmoins, cet avantage kilométrique ne suffit pas, et chacun s'interdit bien logiquement de tirer des conclusions dans le vide.

Lire aussi :

Pour Max Verstappen, l'essentiel est de disposer d'une monture qui affiche un comportement désormais plus "prévisible" selon lui que sa devancière. Pour la performance relative, il faudra attendre, et ne comptez pas sur le Néerlandais pour endosser un hypothétique costume de favori. Les champions en titre sont à Brackley, alors qu'ils le gardent ! "Au bout du compte, ce sont des essais", martèle le pilote Red Bull. "Le nombre de fois où Mercedes a terminé en tête des essais hivernaux ces dernières années n'est pas si élevé, donc ça ne dit pas grand-chose de la performance pure. Pour nous, il s'agit juste de collecter énormément de données."

Les choses ont semblé mieux aller chez Mercedes samedi après-midi et dimanche matin, même si Valtteri Bottas et Lewis Hamilton ont tous les deux pointé du doigt l'instabilité récurrente du train arrière de la W12. Encore une fois, cet élément est insuffisant pour que Max Verstappen tombe dans le premier piège. "Je ne crois pas que nous soyons les favoris", prévient-il. "Mercedes a gagné plein de championnats d'affilée, donc je pense que c'est toujours la même chose qu'avant d'arriver sur ces essais."

Ces dernières années, Red Bull a souvent débuté la saison avec un déficit de performance, avant de se reprendre grâce à un développement mené tambour battant. Fin 2020, Max Verstappen avait justement appelé son écurie à changer son approche pour éviter de revivre une énième fois ce scénario qui l'a vu terminer ses dernières saisons avec un bel élan.

Alors, Red Bull enfin dans le match d'emblée, c'est pour 2021 ? "C'est un peu trop tôt pour le dire, personne n'a vraiment montré quoi que ce soit", rétorque habilement l'intéressé. "Je suis juste très heureux que nous puissions faire autant de tours, car c'est le plus important. Les ingénieurs et les gens à l'usine veulent énormément de données, puis nous verrons où nous en sommes en Q3 lors du premier week-end de Grand Prix."

partages
commentaires
Bahreïn, J3 - Pérez et Leclerc accélèrent

Article précédent

Bahreïn, J3 - Pérez et Leclerc accélèrent

Article suivant

La vitesse de pointe de Ferrari "n'est plus un désavantage"

La vitesse de pointe de Ferrari "n'est plus un désavantage"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement Essais hivernaux
Lieu Bahrain International Circuit
Pilotes Max Verstappen
Équipes Red Bull Racing
Auteur Basile Davoine
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021